• De la territorialisation des controverses : métropolisation, déterritorialisation et (re)territorialisation à Beyrouth (Jihad Farah et Jacques Teller, 2015, Métropoles)
    http://metropoles.revues.org/5098

    Cet article aborde les modalités de déterritorialisation et de reterritorialisation des villes vivant un processus de métropolisation. Dans ces villes, l’évolution des différents espaces de la ville est moins en rapport avec des logiques de centralité liant la ville à son arrière-pays. Elle plus affectée par la compétition entre différentes centralités inscrites dans des réseaux locaux et internationaux d’acteurs et de lieux, menant à la déterritorialisation de la ville. Cette évolution constitue un défi politique considérable, tant pour les citadins que pour les institutions en charge de la régulation urbaine. Les principales réponses à ce défi cherchent à ramener de la cohérence par des efforts de reterritorialisation de l’urbain. Cette reterritorialisation s’appuie sur des stratégies de gouvernance territoriale qui peuvent se déployer sur trois échelles différentes : métropolitaine, régionale ou locale. En se fondant sur l’exemple de Beyrouth, cet article souligne le fait que, bien que de natures très différentes, voire opposées, ces trois formes de gouvernance peuvent opérer simultanément dans un même contexte urbain. L’article avance aussi l’idée qu’une focalisation sur le développement des controverses en lien avec l’organisation et l’usage de l’espace urbain, notamment les grands projets urbains, peut servir de grille pour saisir l’articulation, la tension et le développement mutuel de ces gouvernances. Les controverses poussent les acteurs à se positionner les uns par rapport aux autres, construire ou redéfinir des réseaux d’action, porter des projets de transformation urbaine, soit autant de modalités de reterritorialisation de la ville.

    #Beyrouth #Géographie #Liban #Géographie_Urbaine #Revue_Métropoles #Gouvernance_Territoriale #Solidere #Métropolisation