Reka

géographe cartographe information designer - rêveur utopiste et partageur de savoirs

  • Fabricants et exportateurs d’armes légères

    http://visionscarto.net/armes-legeres-exportateurs-fabricants

    Allez, je commence la publication d’une grande série sur les armes, les fabricants, les exportateurs, les utilisateurs, les importateurs, les profiteurs, etc... Voici une des figures qui montre un aspect de cette « géographie du vide, géographie du plein ». On verra sur une des prochaines cartes qu’à part aux États Unis où on fabrique ET où on importe aussi (et utilise) massivement les armes légères, cette hyper-concentration des fabricants/exportateurs sont loin d’être les régions d’utilisation : Afrique centrale et grands lacs, Sahel, Amérique central et Amérique du sud, Corne de l’Afrique et surtout Yémen, Caucase, Asie centrale, Moyen-orient (hors israël)

    La carte existe en version anglaise aussi
    http://visionscarto.net/small-light-arms-producers-exporters

    #Armement #Armes #Armes_légères #Guerre #Conflits

    • Question1 : Considérez vous comme de l’armement léger également ce qui tient de la surveillance ? vidéosurveillance, drones, alarmes etc … ? Sachant que leurs fabricants sont généralement des marchands d’armes lourdes ?
      Question2 : Où retrouver cette carte interactive, relevée sur seenthis, ou l’on visualise chaque pays importateur (comme la grèce) et ses achats annuels ? #merci @reka
      #industrie_de_l'armement

    • Réponse 1 : non, il s’agit d’armes au sens le plus étroit du terme ; les définitions ne sont pas univoques, mais le Small Arms Survey les définit ici http://www.smallarmssurvey.org/weapons-and-markets/definitions.html
      Comme tu vois ne sont pas non plus prises en compte les techniques de répression type gaz lacrymogène, “armes non létales”, barbelés, etc. Il faudrait sans doute préciser cela dans la carte.

      Réponse 2 : tu penses peut-être à https://armsglobe.chromeexperiments.com ?

    • Oui merci @fil pour tes réponses, c’était bien cette carte. Je ne retrouve pas pour autant la discussion seenthis autour d’elle.
      @reka j’ai tenté de prouver à une connaissance il y a quelques années que la prospérité de la france dont il jouissait aveuglement était basée sur l’industrie de la mort. Tentative également de montrer que ce secteur est non seulement le plus polluant mais qu’il dirige tout en sous main, à commencer par l’énergie, évidemment nucléaire, mais aussi les politiques sécuritaires et l’économie mondiale. Le souci principal rencontré est que ce trafic n’étant pas régulé, il y a des plaques tournantes et qu’il est difficile de connaitre les chiffres réels. L’autre souci est de ne pouvoir distinguer l’imbrication des différentes technologies développées par l’armée dans nos modes de vie, puisqu’elles sont catégorisées comme du progrès, par exemple le cinéma. Bref, le sujet m’intéresse, n’hésite pas si tu as besoin de petites mains.

    • Effectivement ce serait bien de précise concernant arme_légère. La définition adoptée par the Survey qui finalement l’élargit à du mortier de 120mm transportable par un véhicule léger, ça fait bizarre. Sur WP les armes légères sont les armes qui peuvent être transportées et utilisées par une seule personne.

      To this list, the Survey has added single-rail-launched rockets and 120 mm mortars as long as they can be transported and operated as intended by a light vehicle.

    • @touti si tu me proposes de l’aide attention, je risque... d’accepter ! J’ai une série de cartes, de données que je vais « mettre en carte » dans les jours et les semaines qui viennent. Nous les publierons au fur et à mesure. Pour ce qui concerne la prospérité de la France, je n’ai pas regardé de très près les composantes, je suis sur que l’Industrie militaire tient une bonne place, mais sans doute pas la plus importante. Dans le « bouquet » des exportations, il y a beaucoup d’autres secteurs. Cela dit, tu chatouilles un peu ma curiosité et du coup, ça me donne envie de faire une recherche plus approfondie pour voir ce que représente vraiment le secteur militaire dans la structure des exportations. Je ne sais pas par où commencer mais je peux ouvrir un tableau qu’on complémentera au fur et à mesure.

      Là, il ne s’agit que du commerce des armes légères, mais les prochaines cartes montreront l’importance des exportations d’armement lourd. j’ai aussi des données sur les technologies de pointe destinés aux armées étrangères et qui ne sont pas incluses dans les statistiques des armements lourds du Sipri. Ça va renforcer l’image terriblement asymétrique (pour la faire courte, cinq fabricants majeurs pour les armes légères et lourdes, et une multitude d’utilisateurs dont 80 % de pays en guerre plus ou moins intense selon les classement des instituts spécialisés à Londres et à Oslo.

      le Small arm survey, dans son dernier rapport, publie un tableau qui a servi de base à cette carte (mon intention cartographique ici était juste de créer un document très simple pour montrer l’hyperconcentration de la fabrication et illustrer par l’exemple cette « géographie du vide et géographie du plein » tellement signifiante. Mais le tableau mais est beaucoup plus détaillé que la synthèse que j’en ai faite. Elle donne - pour chaque pays exportateur - le noms des principaux pays utilisateur. Le problème est que ce n’est pas quantifié, mais il st possible d’établir sur cette base une carte assez complexe (donc très difficile à designer) des pays « récepteurs » de ces armes : si tu veux m’aider :) Je serai bien content parce que je suis particulièrement bien plombé point de vue boulot en ce moment. c’est pour faire un truc du genre armsglobe.chromeexperiments.com mais peut-être pas nécessairement interractif à moins que @fil s’ennuie mortellement en ce moment et qu’il ait envie de s’y coller.

      Je vais amender la carte plus tard, mais d’ores et déjà, il convient de préciser quelques aspects : l’Iran et la Corée du Nord sont des exportateurs reconnus, mais comme l’enquête du Small Arms Survey explique qu’ils ne peuvent pas publier de résultats pour ces deux pays. Il faudrait néanmoins qu’ils apparaissent sur la carte, au moins comme pays « revendeurs ». Par ailleurs, comme le mentionne @fil, il reste tout un secteur économique (contrôle, surveillance, fermeture de frontière) qui ne fait pas partie de la définition « armes légères », mais qui, vu son importance, mériterait aussi une étude particulière pour qu’on puisse chiffrer correctement ce secteur et... en faire une carte pour identifier les acteurs majeurs.

      On pourra rediscuter de « ce que nous disent les cartes » quand j’aurai publié tout le projet armement (environ une vingtaine de documents, cartes et graphiques) et éventuellement aller plus loin dans l’expérimentation.