AnarSonore

La révolution ne sera pas télévisée, Ni retransmise en scène sur un i-pod de couleur. Elle ne sera pas non plus attisée par les socio-demo-quartz à l’urne transparente, Ni par les écrivains de plateau-télé-repas producteurs de Mac-book. Non, la révolution ne sera pas télévisée,... Elle ne s’invitera pas chez Pujadas, Ni ne savourera le Pernod du midi en montrant sa cuisse. Elle ne délivrera pas que le discours Et ouvrira d’autres grilles que celle des programmes. Elle sera à une autre place, en banlieue ou au centre-ville, Dans une ruelle peut-être, organisée et mobile, Eloquente enfin de silence, subtile, indétectée, avertie, avisée : La révolution ne sera pas télévisée !

  • Au Ramier, le DAL prélève 5 € d’adhésion par sans-abri - 19/09/2015 - ladepeche.fr
    http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/19/2180008-ramier-dal-preleve-5-e-adhesion-abri.html

    « J’ai payé 5 € au DAL pour un logement. » Voilà ce que les services sociaux de la ville ont entendu, avec surprise, de la bouche d’une Rom du campement de l’île du Ramier ces derniers jours, avant de comprendre qu’il s’agissait de la cotisation à l’association. Porte-parole du comité Droit au logement à Toulouse, François Piquemal confirme que l’association d’aide aux sans-abri demande bien 5 € par personne aux intéressés qui souhaitent être défendus. Mais qu’il ne s’agit en aucun cas d’une promesse de relogement.

    Et hier, le DAL faisait défiler en centre ville les petits réfugiés syriens bardés de leurs autocollants.

    Ces méthodes me font vomir.

    • "Est-ce normal de demander de l’argent à des sans-abri ? « On fonctionne comme ça depuis toujours » , avance le militant qui fait valoir que le DAL ne reçoit aucune subvention et vit de ses seules adhésions "

      Le #DAL mentirait-il ?

      "Le député vert Yves Cochet, un peu plus « transparent » que ses collègues, a par exemple expliqué qu’avec les 2,6 millions de francs qui lui avaient été alloués en 1997 il avait financé une dizaine d’associations de sa circonscription, mais aussi le Mrap, le DAL et quelques ONG." http://www.lexpress.fr/actualite/societe/qui-touche-le-plus-de-subventions_496121.html

      _

      « Les ressources du Comité sont issues des cotisations ou des dons de ses adhérents, d’actions spécifiques organisées dans ce but, de dons de tiers apportant leur soutien ou de subventions à la condition de préserver l’indépendance d’action. » http://droitaulogement.org/la-charte-du-dal