• Bons pauvres, mauvais pauvres (Histoires de Roms 38)
    http://blogs.mediapart.fr/blog/melikah-abdelmoumen/260915/bons-pauvres-mauvais-pauvres-histoires-de-roms-38

    - Pourquoi est-ce que les X, qui ont pas beaucoup les enfants, ils ont eu une maison pour habiter et des chèques pour aider à acheter le manger, pendant que moi je suis toute seule avec quatre petits enfants et deux grands, et je les ai mis à l’école, et je n’ai rien, même pas la petite chambre ? Pourquoi ?

    La réponse est comme sortie de ma bouche sans que j’aie à y réfléchir : « Oui, je sais, mais selon ce que j’ai compris, les X, en plus de mettre leurs deux enfants à l’école, ils sont allés s’inscrire à des cours de français et à Pôle emploi, depuis un an ils vont faire une heure de français par semaine, ils vont régulièrement à Pôle emploi. »

    – Moi j’ai mon mari en prison et j’ai six les enfants, trois qui vont à l’école, un bébé qui doit rester avec moi, comment tu veux que je prenne une fois par semaine les cours de français et le pôle de l’emploi ?

    La deuxième réponse allait s’échapper tout aussi automatiquement de mes lèvres (« oui, c’est vraiment bien que tu aies mis les filles à l’école, mais il faut faire encore plus d’efforts pour montrer que tu peux t’intégrer, c’est comme ça ») mais je l’ai retenue. Je l’ai retenue, parce que je sais qu’elle correspond à une manière de faire et de voir que je n’arrive pas à accepter, à entériner.

    Celle selon laquelle il faut faire le tri entre les bons et les mauvais pauvres, et n’aider que les « méritants ». Laisser crever ceux qui ne le sont pas.

    #mérite #contrôle #guerre_aux_pauvres