• à propos de la carte d’identité #biométrique et de #DoX_UMP

      Jean-François Copé, chef de file du parti majoritaire, dont le numéro de téléphone personnel a été dévoilé, a pu mesurer l’ampleur d’un déferlement de messages haineux à son encontre. Ce n’était qu’un numéro de téléphone ! Comme il l’a indiqué lui-même, il a pu changer de téléphone dans l’heure. Or, on ne change pas ses empreintes digitales aussi facilement qu’on modifie son abonnement de téléphonie mobile : le risque d’usurpation d’identité, érigé comme pierre fondatrice de ce texte de loi, risque ainsi au contraire de se révéler une forme de « prophétie auto-réalisatrice ».