odilon

artiste aux mains pleines de doigts - visionscarto.net

  • La libération autoritaire des terres de l’Ouest. Pratiques étatiques et légitimations du cadastrage dans l’Éthiopie contemporaine | jssj.org
    http://www.jssj.org/article/la-liberation-autoritaire-des-terres-de-louest-pratiques-etatiques-et-legitima

    L’#Éthiopie contemporaine constitue à cet égard un cas d’école, les enjeux fonciers condensant plusieurs questions politiques structurantes. Sur le temps long, l’accès à la terre a été un déterminant principal de la différenciation sociale au sein de la société éthiopienne (Markakis, 1974 ; Freeman & Pankhurst, 2003). Le foncier est aujourd’hui l’une des modalités d’intégration de l’Éthiopie dans la globalisation néolibérale, que ce soit du point de vue des transferts de larges parcelles à des investisseurs privés étrangers ou de celui de l’activité de programmes de développement financés par des bailleurs extérieurs et procédant à la formalisation des #droits_fonciers. En cela, le foncier est un révélateur éminent des formes de l’extraversion de l’État éthiopien (Bayart, 2000). Par ailleurs, dans le cadre du fédéralisme ethnique, système politique adopté par l’Éthiopie depuis le début des années 1990, la représentation politique est territorialisée d’une manière particulière. Le #fédéralisme ethnique fait de l’appartenance à une ’’nation, nationalité et peuple’’ le principe primordial de définition de l’#identité_politique de chacun (Vaughan, 2003 ; Ficquet, 2009).Le pays est divisé en États-régions censés refléter les zones de peuplement de chaque groupe ethnique[1]. Officiellement, ces peuples sont souverains dans les limites de leurs États-régions, et ce sont eux qui gouvernent l’accès à ’’leurs’’ terres, celles-ci restant constitutionnellement la #propriété de l’État.

    #terres #foncier #éthnicité merci @cdb_77