• Les trains du quotidien, la priorité
    http://reporterre.net/Les-trains-du-quotidien-la-priorite

    Le train de Die, dans la Drôme, est surnommé la « ligne de vie ». Il est le train de tous les jours de ceux qui travaillent à Crest ou à Valence. Alors que résonnent des rumeurs de sa fermeture, c’est la question du transport ferroviaire et de son prix qu’il faut reposer plutôt que de multiplier les « cars Macron » sur les routes de campagne.

    #transports

    cc @kate

    • J’habite à Die. Cette ligne magique Briançon-Paris est vraiment quelque chose : on pars de Die aux alentours de 23h, on attends dans une pénombre jaunatre sur le quai un peu désuet, le vent passant dans les arbres et donnant une ambiance style Totoro. Le train arrive, les passagers de Briançon dorment déjà. On rentre en chuchotant, on se couche dans le noir, on se reveille à Austerlitz. Pas beaucoup plus classe comme moyen de locomotion.
      Le voyage en TER dans la vallée est aussi exceptionnellement beau. Et pratique bien sûr.
      Je bouge beaucoup donc je fais ce voyage régulièrement, du coup le plus souvent en car. Les cars sont tenus par Keolis et les conducteurs se plaignent énormément de la dégradation de leurs conditions de travail. Aussi, quand on prends le car avec un billet SNCF, il est beaucoup plus cher que si on l’achète à bord (on le sait pas d’avance).
      Dans cette région dioise que j’aime pour son relief et ses paysans anars en tous genres… région traditionnellement de gauche, de plus en plus de droite (merci le tourisme), on se sent de plus en plus à l’étroit. Et si on enlève le train…

    • J’aime aussi beaucoup le train. Celui que je prends le plus traverse les Ardennes belges puis descends progressivement dans ma vallée de la Fensch. Progressivement, en regardant les paysages, je redeviens enfant car je rentre chez moi.

      Ce train, qui va jusqu’à Bâle, va être supprimé (il n’y en a déjà plus que deux par jours, avant trois et avant quatre) en avril m’a expliqué le contrôleur avec lequel j’ai sympathisé.

      Pour être remplacé par un TGV pour Strasbourg. (Alors que les voies ne sont pas équipées TGV - donc il roulera majoritairement comme un corail) - en grande partie parce que les députés et leurs équipes trouvent le temps trop long sur cette ligne. Sauf qu’aller à Strasbourg pour aller à Metz, ça n’a aucun sens. (Et je ne parle pas du prix. Le controleur m’a parlé d’une augmentation x5)

      Je m’habitue donc déjà, à prendre des TER et leur équivalent, avec changements dans cette horrible gare de Luxembourg (des toxicomanes, des banques). Le seul truc chouette, c’est que je pourrais encore voir les paysages et m’imaginer marcher le long des rivières dans les Ardennes, en remettant mon pull, car il fait toujours plus frais dans le train quand on traverse les Carpates.

      Quand tu es dans ce train, celui du futur, qui va aussi va voir sa fréquence baisser, tu vois les gens monter et descendre et tu vois bien, que l’essentiel des connexions est local, de Libramont à Marbehan. De Marloie à Ciney. De Arlon à Luxembourg.

      Pour préparer la TGVisation de la ligne, il y a eu quelques travaux. Du coup, ils ont testé les bus. C’est plus long, car il n’y a pas de voie réservée, et que le traffic régional est déjà ultra saturé, surtout aux abords du luxembourg. Et c’est moins confortable.

      Aujourd’hui, il y a grève à la SNCB en Wallonie, pour protester contre le gouvernement, le plan d’austérité qui va renforcer la suppression des lignes et l’émiettement de ce service public.

      J’ai tendance à squatter tous les billets seenthis sur le train, car je pense que l’on fait, collectivement une grosse connerie en ne favorisant pas ce mode de transport.

    • La carte du chemin de fer français en 1921
      http://seenthis.net/messages/415230

      Je connais la petite ligne de #train « train des Pignes », reliant Nice à Digne-les-Bains, c’est juste splendide, entre les petits tunnels creusés dans la roche et la vue sur les différentes vallées traversées.
      http://www.lemonde.fr/voyage/article/2011/06/03/le-train-des-pignes-venerable-tortillard-provencal_1529900_3546.html

      Et puis, cet été, j’ai voulu aller à Ambert, sauf que plus aucun train ne s’y arrête qu’un machin touristique, et les cars de la région ne vous y emmènent qu’en période scolaire, résultat : 60km à la ronde, aucun moyen d’y aller autrement qu’en voiture.

    • @kate J’ai participé aux XIIe rencontres de l’écologie au quotidien de Die au début de l’année.
      Grosse découverte de cette région où je ne suis jamais allée auparavant et j’ai vraiment apprécié ce court séjour.
      https://www.flickr.com/photos/monolecte/16432144941

      Flickr

      https://www.flickr.com/photos/monolecte/16260911548
      Flickr

      J’étais chez l’habitant, j’ai trainé un peu aux alentours, j’ai pris des auto-stoppeurs. C’était trop court pour appréhender le coin, mais j’ai aimé ce que j’ai pu y voir et entendre.

    • Merci @aude_v pour le clin d’oeil

      Macron veut tuer le train (ou achever, dans la mesure où les prédécesseurs ont commencé en douce le boulot avant lui..).
      Je ne crois pas que ce soit tant par indifférence écologique que par obsession idéologique. Le train et la SNCF représentent tout ce que les libéraux abhorrent : du collectif, de la sécurité, des acquis, et le manque de concurrence et de flexibilité, des transports en commun où on doit se mélanger à la foule...
      Quel plaisir pour eux de détruire des postes de cheminots pour les remplacer par des postes de chauffeurs de bus serviables et corvéables à merci..

      L’autre ligne emblématique qui va disparaître aussi, monument du patrimoine ferroviaire français, c’est celle ci...
      http://seenthis.net/messages/210036#message210504