• Les 400 culs - Le #pet est-il mâle ou femelle ? - Libération.fr
    http://sexes.blogs.liberation.fr/2015/11/10/le-pet-est-il-male-ou-femelle

    L’ouvrage a du succès car tout en prétendant exposer scientifiquement la théorie des vents, il dénonce sa propre imposture en dénombrant pas moins de 62 sons de pet différents au fil d’une #taxonomie délirante qui combine « les quatre modes simples du pet, l’aigu, le grave, le réfléchi et le libre » avec une grammaire de règles péteuses, notamment celle de Jean Despautère qui veut « qu’une liquide jointe à une muette dans la même syllabe fait brève ; ce qui signifie que l’effet du pet foireux est très prompt ». L’auteur s’en donne à cœur joie dans l’énumération de pets qu’il traite comme une langue à part, une langue dont les circonvolutions calquées sur celles des #intestins donnent matière, littéralement, aux jeux de mots les plus vaseux. Ainsi l’auteur parle des « pets de #géographes, semblables à des girouettes, tournant à tous les vents. Quelques fois, cependant, ils s’arrêtent du côté du Nord, ce qui les rend perfide ».