odilon

artiste aux mains pleines de doigts - visionscarto.net

    • Oui, je trouve cette fonctionnalité flippante aussi. Je ne sais pas qui a eu cette idée tragique, mais cela se propage. Lecture formatée, aussi, maintenant. Ça veut dire quoi si tu lis plus ou moins vite que le temps indicatif ? Pourquoi aurait-on besoin d’avoir cette information, c’est ça que je ne comprends pas. Quand tu lis, tu lis, si tu n’as pas fini, tu reprends la lecture plus tard. Le concept me dépasse... #temporalité #vitesse #lecture

    • Et bien, je trouve ça très pratique. J’ai cette indication du temps dans l’appli #Readability, que j’utilise pour lire le Web, dans les transports. Ce qui me permet d’éviter d’abandonner au beau milieu d’une lecture passionnante, parce que j’arrive à destination, en commençant par les articles les plus longs, afin de pouvoir leur consacrer le temps nécessaire.

    • Alors que moi je scrolle pour voir si le texte est long ou court et j’avise, je trouve ça largement suffisant. Le chronométrage de mes activités, quotidiennes ou autres, me fait paniquer. J’ai besoin du flou artistique dans mon emploi du temps.

    • Pourquoi percevoir cela comme un chronométrage ? Ce n’est pas un décompte des secondes pendant ta lecture :)

      On indique bien le temps des bandes audio ou vidéo, ce qui permet à l’utilisateur d’estimer s’il a le temps suffisant pour les consulter. Le texte est aussi un média temporel.

    • Parce que ma motivation a lire ceci ou écouter cela ne dépend pas du temps que j’ai à y consacrer sur l’instant mais de l’intérêt que cela suscite en moi. Quand je commence un bouquin, je mets un marque-page à la page où je m’arrête et je reprends plus tard. Pareil pour une vidéo (je regarde pas la durée pour savoir si je regarde ou pas). Je commence la lecture et si pour une raison ou pour une autre je décide de poursuivre plus tard, je poursuis plus tard. Et donc, pareil pour un article ou une étude récente publiée en ligne. Ce qui m’emmerde c’est le bornage des activités. Et si je signale le truc c’est que le tempo est affiché aussi gros que le titre de l’article lui-même. Je trouve ça stressant.

    • Ah, jamais vu ces temps affichés en gros.

      Tout dépend du contexte d’usage. Celui que tu décrit et très différent de celui que j’évoquais : la lecture dans la durée imposée d’un transport.

      Pour une consultation smartphone et/ou basse connexion, il est appréciable d’avoir une estimation avant, plutôt que d’attendre le chargement de la page pour estimer de visu, la longueur du contenu. À plus forte raison dans les transports en commun. Sinon, le temps que la page s’affiche, le trajet est fini et tu n’as rien lu !

      Pareillement, en lisant un livre dans les transports : son épaisseur, les numéros en bas des pages sont aussi des indicateurs — tellement habituels que leur perception en tant que tels n’est plus consciente — de ce qui reste à lire relativement au temps imparti. N’avez-vous jamais hâté la lecture d’une page, passionnante, pour savoir la suite, tout de suite, avant d’arriver à destination, sans devoir attendre plus tard, de pouvoir reprendre la lecture ?