• Les nouvelles mobilités au service des ménages ruraux - Localtis.info - Caisse des Dépôts
    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250270223747&cid=1250270205835

    Le potentiel des nouvelles #mobilités reste pour l’instant peu exploité par les acteurs de la filière #automobile, laissant de côté un grand nombre d’utilisateurs potentiels. Les auteurs de l’étude notent que les « constructeurs et les gestionnaires de parking sont davantage en retrait » et n’émettent pas « a priori, le souhait de s’engager financièrement ou stratégiquement dans cette voie ». Face au faible intérêt stratégique de la part des constructeurs pour ces nouveaux usages, « les acteurs liés aux #transports publics et aux politiques nationales et locales des transports paraissent susceptibles de jouer un rôle clé ». Là où les constructeurs historiques se montrent plus « sélectifs », les nouveaux entrants comme Bolloré (autopartage), Drivy, Ouicar ou encore Blablacar (covoiturage) peuvent porter cette nouvelle dynamique aux côtés des acteurs publics.
    D’autant plus que l’étude met en avant « un réservoir de demandes en France » pour ces nouveaux services de mobilité. Les dispositifs actuels ciblent avant tout des publics urbains (dans les « quintiles supérieurs »), qui sont parmi les moins contraints financièrement. Alors même que c’est dans les zones les moins denses que les « besoins en mobilité sont les plus criants ». Pour des raisons financières, les ménages ruraux sont ceux qui « font le plus de kilomètres, rejettent le plus de CO2 dans l’atmosphère et participent le moins au chiffre d’affaires des constructeurs d’automobiles ». Ainsi, si le besoin d’"offres alternatives à l’achat d’un véhicule" se fait de plus en plus pressant, aucun service existant ne « répond à cette demande potentielle ni ne s’apprête à le faire ». Ces ménages représentent un potentiel « non exprimé à ce stade », mais dont la dépendance à la voiture est très forte et qui pourraient « satisfaire leurs besoins de mobilité automobiles sur la base de frais partiellement partagés ».

    #ruralité