NetLib

j’écris des trucs là parfois http://rebellyon.info

  • Coup d’éclat antifasciste à Aubagne en 1932

    Le 14 janvier 1932, une bombe explose à Aubagne. Ses échos continuent de résonner dans la mémoire de quelques habitants de cette tranquille bourgade à la périphérie de Marseille. Était-ce bien une bombe anarchiste ? N’était-ce pas plutôt, comme à Juan-les-Pins quelques années plus tôt, un faux attentat perpétré par des fascistes ? Qui a-t-on vraiment visé ? La bombe a-t-elle vraiment été déposée par des fascistes « pour faire sauter le siège de la société de secours mutuel constituée entre émigrés italiens, à l’époque regroupés dans la salle du restaurant Rosier », comme le laisse entendre, bien des années plus tard, un grand quotidien régional ?
    On constate que l’épisode s’est transmis avec beaucoup d’imprécisions, mais quelques voyages dans la presse de l’époque permettent de lever tous les doutes. De même, en consultant les comptes rendus des réunions du conseil d’administration de la société de secours mutuel italienne, la Fratellanza/Fraternelle, il est aisé d’éliminer son implication dans cet attentat : parce que le loyer était devenu trop élevé, la société avait changé de local presque deux ans plus tôt*.
    En 1932, la petite salle située au dessus du restaurant Rosier, du nom de la propriétaire encore présente aujourd’hui à la mémoire des Aubagnais, est déjà investie par une autre association italienne : l’Associazione nazionale combattenti italiani. Celle-ci ne tarde pas à arborer sur la façade un panneau portant l’inscription Casa degli Italiani. C’est ce qui apparaît très lisiblement sur une photo, malheureusement techniquement impossible à reproduire, du quotidien régional qui, à chaud, relate l’épisode. Le local, situé à deux pas de la gare et tout près de la place principale, est devenu, à travers cette association, la vitrine du fascisme à Aubagne. Son président, Vladimiro Rossi, une « brave personne » selon un chroniqueur de l’époque, nous est montré sous un tout autre jour par les rédacteurs de La Lanterna, un périodique publié par des anarchistes de Marseille, Toulon et La Seyne-sur-mer :

    http://atelierdecreationlibertaire.com/blogs/anarchistes-italiens/2011/04/13/coup-d%e2%80%99eclat-antifasciste-a-aubagne-en-1932