• « No more Mr Nice Guy » : quand les Israéliens blancs exploitent la #solidarité avec la Palestine -
    http://www.middleeasteye.net/fr/opinions/no-more-mr-nice-guy-quand-les-isra-liens-blancs-exploitent-la-solidar

    Comme je suis basée à Seattle, je peux parler de mon expérience dans cette ville. Mr Nice Guy a contacté nos #activistes locaux il y a un certain temps pour indiquer qu’il était en tournée dans la région et intéressé à s’exprimer à Seattle. Dans son e-mail, il a détaillé le coût de cette visite : il lui fallait une chambre dans un hôtel d’au moins trois étoiles (pas de motel pour Mr Nice Guy, et certainement pas de logement solidaire). Il demandait des honoraires de 1 500 dollars. Et en plus des honoraires, Mr Nice Guy souhaitait une indemnité journalière de 75 dollars.

    Il ne s’agit pas là d’un portrait composite, mais bien de ce qu’un seul Mr Nice Guy exigeait. Cet Israélien ashkénaze était en tournée pour promouvoir son livre, dans lequel il racontait l’enfance qu’il a passée dans une famille #sioniste avant de surmonter son lavage de cerveau et de devenir quelqu’un de gentil. Pour nous dire cela, il facturait 1 500 dollars, plus les extras.

    [...]

    Comment peut-on accepter cela ? Mr Nice Guy ne perpétue-t-il pas ses privilèges ? En effet, n’exploite-t-il pas sans vergogne l’oppression et la dépossession dont le peuple palestinien est victime en gagnant sa vie à les dénoncer ?

    Parce que Mr Nice Guy ne donne pas aux Palestiniens en retour et ne reverse pas ses honoraires à un organisme de bienfaisance qui combat les privilèges juifs en Palestine. Les honoraires de Mr Nice Guy servent à soutenir la vie confortable de Mr Nice Guy, un privilégié israélien qui peut voyager à travers le monde et qui le fait (sans escale) pour parler de l’oppression des Palestiniens et pour dire que cela aurait pu ne pas avoir d’importance pour lui.