Rémi Gendarme

Auteur-réalisateur de films documentaires et par ailleurs, mais vraiment ailleurs, on peut dire en plus, en tout cas pas en moins porteur d’un handicap.


  • T’aime, Patrick Sébastien, 2000
    Eh oui !!! Ce n’est pas des blagues ! J’ai regardé ça !
    Vraiment intéressant... Si si j’insiste. Tout mais vraiment tout ce qu’incarne Patrick Sébastien est dans ce film. La saloperie misogyne française la plus dégueulasse, et tout ça très très au sérieux. Le film n’a aucune aspiration à la rigolade. Le réalisateur se veut un valeureux pourfendeur de sa manière de penser.
    Un idiot caricatural et rejeté par tous est pourtant très gentil avec tout le monde. Un jour il aperçoit sa soeur ou un truc comme ça prendre son pied en demandant à son amant de lui taper dessus. Ainsi il coince la voisine, qui est aussi la jeune fille de ses rêves, dans la forêt, et la frappe et la viole. Il est envoyé en prison et la fille en question est dorénavant mutique et envoyée en HP.
    Sébastien joue un psychiatre hors du commun motard au catoguan et décide de s’occupe particulièrement de la jeune fille. Si on en avait pas eu assez jusqu’à présent c’est là que l’horreur se confirme absolument, Deleuze, Guatarie, Philibert et même Freud et Lacan, allez tous vous faire foutre. Beauvoir et Despentes, n’en parlons pas. Ce qu’il faut à cette fille c’est de l’amour. Et Patrick Sébastien va faire ça il va la prendre dans ses bras et la consoler. Il va même se ramener le violeur près de la fille pour que celle-ci se rendent compte qu’en fait c’est l’amour qu’il voulait transmettre... Et d’un coup elle va comprendre et tomber folle amoureuse de lui.

    Ce film est très mauvais et révoltant, ce n’est pas un scoop, si vous cherchez des critiques à propos de ce film vous trouverez ça tout de suite. Ca a été un méga flop et aussi un scandale (France 2 l’a quand même diffusé à 20h30). Faire une méga bonne critique, reviendrait à tirer sur une ambulance.
    Ce qui est tout de même notable c’est que ce film, et pas seulement à cause de son scénario insupportable, est un condensé de toute la beaufitude réactionnaire façon années 80 franchouillarde. Mais à un point tel que l’on pourrait prendre chaque phrase et débusquer un cliché réac façon Philippe Bouvard et les grosses têtes.
    En fait, j’ai trouvé, ce film n’est pas une fiction, c’est un documentaire sur la mentalité de Patrick Sébastien.
    Ah oui et puis j’oubliais : la musique est de Patrick Fiori

    Un peu de culture :
    « tout film est un documentaire sur les acteurs » B. Brecht
    https://www.youtube.com/watch?v=xpdocRpWakI


    #T'aime #2000 #Patrick_Sébastien #beaufitude #sexisme #viol #culture_du_viol #réactionnaire #années_80 #Patrick_Fiori #Bertold_Brecht #documentaire #mentalité_insupportable #c'est_quand_même_une_méga_grosse_merde