• Ce Qu’il Faut Bloquer
    https://paris-luttes.info/ce-qu-il-faut-bloquer-5456

    Tout le #capitalisme transite dans ces cubes de tôles uniformes qu’on voit au bord des #autoroutes. Gros avantage, ils sont presque tous regroupés sur des zones logistiques qui paraissent assez simples à bloquer. Pour prendre l’exemple très concret d’une zone située à quelque pas d’une station du RER A, en bloquant l’unique rond-point qui la dessert on peut mettre à genoux l’approvisionnement des Galeries Lafayette, de Décathlon, d’un gros du e-commerce, des pièces détachées d’un vendeur « high-tech », de la BNF (eh oui), de la Banque Populaire, d’une filiale entière de l’agro-alimentaire, d’un fournisseur de décor pour la TV, d’une partie de la presse nationale, etc. Il y a même un #datacenter ! Sur une seule zone...

    Bien sûr, ce n’est jamais évident d’organiser des blocages dans des lieux qui nous sont hostiles, coincés entre une autoroute et une zone pavillonnaire. Et puis surtout, pour que ça ait du sens, il faut que les ouvriers de ces entrepôts soient de la partie. Ils sont plus de 700 000 en France et représentent 13% des ouvriers. Ils bossent dans des conditions déplorables pour maintenir la profusion dans les rayons des supermarchés ou livrer le colis de Mr Dupont avant 9 heures. L’éclatement en de petites unités complique les grandes mobilisations, l’intérim aussi, la sous-traitance, les primes de productivité et la crainte du chômage en rajoutent une couche. Cette semaine, les ouvriers de XPO (ancien Norbert Dentressangle, les camions rouges qui livrent un tas de trucs pour un tas de boites) ont entamé la danse en lançant une grève reconductible. En les soutenant et en appelant à un élargissement de ce mouvement à l’échelle de tout le secteur logistique, on peut se donner les moyens de bloquer gros. Une alternative parmi d’autres…

    #infrastructure #flux #transport #marchandise via @prac_6