• Retour à la normale pour le secteur bancaire, les Kataëb dans l’opposition - Sandra NOUJEIM - L’Orient-Le Jour
    http://www.lorientlejour.com/article/991489/retour-a-la-normale-pour-le-secteur-bancaire-les-kataeb-dans-lopposit

    Des sources concordantes rapportaient dès mardi dernier à L’Orient-Le Jour « l’apaisement » du gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, à la suite d’une « solution médiane » obtenue avec le Hezbollah. Bien qu’il n’y soit pas directement fait référence officiellement, cette solution ne serait autre que celle qui avait été concédée par la BDL avant l’attentat de Verdun en vertu des demandes formulées par l’Ofac. « L’explosion ayant visé la Blom Bank n’affecte pas les circulaires émises par la BDL (NDLR : le 3 mai sur les modalités d’application par les banques des sanctions américaines) », a ainsi déclaré hier Riad Salamé, dans le cadre de sa dernière réunion avec le conseil d’administration de l’Association des banques, présidé par Joseph Torbey.

    Le problème des banques régél plus rapidement au #liban que celui de la présidence (ou des poubelles, ou de l’internet illégal)... Al-Akhbar offre une version plus lapidaire : طلب حاكم مصرف لبنان فتح حسابات مصرفية لمؤسسات صحية وتربوية، سبق أن أقفلت حساباتها، على خلفية العقوبات الأميركية. "Le gouverneur de la Banque centrale du Liban a demandé que soient ouverts les comptes d’institution de santé et éducatives précédemment fermés à la suite des sanctions étasuniennes." Les institutions en questions sont naturellement proches du Hezbollah et/ou de la Résistance.
    Cité par l’agence al-Markaziya, M. Salamé a rappelé les prescriptions de la BDL aux banques : cesser toute transaction ou tout traitement, en dollar ou autre devise, avec les noms listés par l’Ofac, coordonner avec l’instance de contrôle les cas éventuels de fermeture de comptes, et enfin soumettre à la commission d’investigation de la BDL les cas de comptes douteux, sur lesquels la commission devra se prononcer dans un délai de trente jours.