Reka

géographe cartographe information designer - rêveur utopiste et partageur de savoirs

  • In Defense of Communism : « Life was better under Communism » says the majority of Russians, Romanians and Eastern Germans

    http://communismgr.blogspot.fr/2016/08/life-was-better-under-communism-says.html

    Moi je sais pas, j’y étais pas, mais toutes et tous qui ont vécu pendant l’Union soviétique ou dans les pays socialistes ne disent pas ça.

    cc @klaus

    First of all, let us say that the proper phrase is “under Socialism”. During the 20th century, the Soviet Union and the socialist countries of Eastern Europe were in the process of socialist construction. According to the Marxist-Leninist theory, “Socialism” consist the first stage (phase) of Communism.

    Having said the above, let’s go to the core issue. The people who have lived both under Socialism and Capitalism give their answer to the various bourgeois and petty bourgeois unhistorical slanders. Various polls in former Socialist countries prove that the majority of people, in Russia and Eastern Europe, think that life was better before the counter-revolutions and the restoration of Capitalism. Under Socialism their major problems had been solved: Free education, free healthcare for all, social security, jobs, free vacation and holidays for everyone, etc. The restoration of Capitalism brought an unprecedented barbarity in almost every sector of public life: Social inequalities, unemployment, privatization of major public sectors from healthcare to education, etc.

    • #merci @reka , c’est une question très difficile à traiter.

      On est toujours exposé aux mensonges de propagande - seulement l’un des producteur d’opinions a disparu avec l’ #URSS et la #RDA, son allié le plus important .

      Actuellement il n’existe plus que l’appareil de propagande des pays capitalistes qui fabrique des mensonges pour justifier la qualité supérieure du système en place et pour faire oublier les acquis sociaux dans les pays dont on ne sait même pas s’ils étaient démocratiques ou dictatoriales, socialistes, communistes, capitalistes d’état ou simplement bureaucratiques.

      Je me demande alors quelle signification peut avoir cette phrase :

      More than half of Russians (64%) would vote to maintain the Soviet Union if a referendum were held today. This figure increases from 47% among those 18-24 to 76% among respondents age 60 and more. Only 20% of Russian citizens would vote negatively for preserving the Soviet Union, according to the poll results.

      Je pense que les gens expriment simplement qu’ils se rendent compte que système capitaliste n’est pas fait pour eux mais pour une minorité de nantis. Après bientôt trente ans ils se rendent compte que les promesses divulgués dans les médias n’ont pas été tenus. Je ne sais pas grand chose sur l’expérience des anciens citoyens de l’URSS, mais je peux parler de ce que je sais de l’Allemagne.

      Prenons l’exemple notoire de la liberté de la circulation* : Tu compares le mur de Berlin au mur d’aujourd’hui que le pouvoir a construit autour de l’Europe et tu arrives à des résultats surprenants.
      Qu’est-ce qui est plus « inhumain », le fait de limiter la liberté de circulation (vers l’Ouest seulement) de ses citoyens en leur fournissant un niveau de vie égal à celui dont jouissent le habitants du Royaume Uni (d’avant Thatcher) ou de laisser mourir de pauvreté des millions dans tes anciennes colonies que tu continues à exploiter avec la complicité des élites locales que tu as mis en place ? Quand les victimes de l’accaparement des terres par tes entreprises fuient leur pays, tu t’arranges pour qu’ils se noient en méditerrannée. Personne n’est tué devant tes murs, mais ils crèvent tous en essayant de les contourner.

      Il y a, bien sûr, plein de gens qui vivaient mieux en RDA qu’aujourd’hui sous le régime du Docteur Schäuble. Il suffit de mentionner le système de retraite actuel qui condamne à la pauvreté (au moins) des dizaines de milliers de femmes qui comptaient sur la retraite de la RDA et qui ne touchent prèsque rien parce que des annés de leur existence ne sont pas pris en compte pour calculer le montant d’argent auquel elles ont droit. Il y a aussi tous ceux qui à qui on a supprimé les allocations de chômage pour les remplacer par le régime de terreur de Hartz IV, qui modifie profondément (on n’en parle jamais) la législation du travail. Parlons de l’introduction par les verts et social-démocrates du secteur de bas salaires, impensable avant la disparition des pays dites socialistes, de cette Europe où on jette dans la pauvreté des millions de familles par une politique exclusivement définie par l’utilité économique, des nouvelles guerres pour défendre les intérêts économiques des riches ; où que tu regardes tu tombes sur la déstruction et le cynisme des riches.

      En ce qui concerne ceux qui gagnent mieux aujourd’hui, par exemple mon dentiste, certains étaient moins stressés en RDA et ont simplement accepté le changement de statut. Avant on travaillait comme employé à la policlinique ouverte à tous, maintenant on est obligé d’agir en entrepreneur, de vendre des prothèses chères aux patients privés afin d’assurer la survie de son entreprise, de payer les impôts, le personnel, les redevances etc.

      Mes observations sont en accord avec le résultat de l’étude citée.

      On June 2009, a survey conducted in Germany showed that 57% of eastern Germans defend the German Democratic Republic (GDR). Of those polled, 49% said “The GDR had more good sides than bad sides. There were some problems, but life was good there.” The poll was reported on Spiegel Online (which, however, tried to vilify GDR with anti-communist lies) and consists a proof that, according to historian Stefan Wolle, “a new form of Ostalgie has taken shape”.

      Personne ne regrette la disparition des vieux stalinistes et de leur système absurde, mais il faut voir qu’il y a des gagnants et des perdants des changements depuis la disparition des sociétés servant de contre-poids aux pouvoir capitaliste.

      Les gagnants ne constituent qu’une toute petite élite en comparaison avec le peuple qui a perdu ses revenus, la sécurité de l’emploi et sociale et, pour un nombre grandissant, aussi sa liberté de circulation. On enferme dans la pauvreté les peuples du sud, alors qu’en Allemagne on construit un tiers mond intérieur où les gens ne partent plus en voyage par manque d’argent.

      –---
      * Je ne m’exprime pas pour défendre l’état qu’était la RDA mais pour donner une impression de la grossièreté du récit réitéré ad infinitum sur le mur inhumain de Berlin (à mon avis il était effectivement inhumain) qui sert à détourner l’attention du faut que le gouvernement allemand actuel fait construire des murs inhumains á plus grande échelle.