Sombre

« Ceux qui choisissent le moindre mal oublient très vite qu’ils ont choisi le mal. » (Hannah Arendt)

  • Une super-lune cela n’existe pas ! | Autour du Ciel
    http://autourduciel.blog.lemonde.fr/2016/11/14/une-super-lune-cela-nexiste-pas/#more-5625

    Je suis un peu abasourdi par le « bruit », le « buzz », fait autour de la pleine lune du 14 novembre. Si vous suivez ce blog, vous connaissez ma passion pour le lever du globe lunaire que je vous ai invité de nombreuses fois à guetter ; je vous ai d’ailleurs signalé celui d’aujourd’hui dans un billet récent. Je considère que les levers de la pleine lune sont des instants privilégiés pour déguster sereinement la beauté du monde qui nous entoure et, lunaison après lunaison, je tente de les observer et de les photographier. Contempler l’apparition de la pleine lune ce n’est pas seulement suivre l’éclosion d’un petit œuf lumineux à l’horizon, c’est une ambiance lumineuse très particulière qui évolue selon l’instant où le globe lunaire se hisse dans le ciel, juste avant ou après le coucher du Soleil, et la manière dont l’atmosphère se joue de lui en le déformant et en le parant de teintes crépusculaires ; c’est aussi un instant privilégié pour s’imprégner des variations de l’environnement sonore qui se modifie dramatiquement à la fin du jour selon la saison et selon que l’on se situe en ville ou en pleine nature. Alors, bien sûr, je ne peux que me réjouir de l’incroyable publicité qui a été faite à cette pleine lune du 14 novembre car, si la météo joue le jeu, des centaines de millions de personnes vont sortir pour guetter l’arrivée de notre satellite naturel et vivre un délicieux moment d’astronomie. Le monde entier est concerné… à l’exception des quelques habitants des bases situées en Antarctique !

    #buzz #astronomie #presse_à_sensation

    • Autre question :
      Que signifient les fresques de sexes masculins sur certains murs à Bruxelles ?

      C’est du caca-Popo, mais à l’école primaire, dans cette province lointaine qu’est le Nord(59), quand on voulait dire « je m’en fout va te faire voir »
      on disait regarde ma . . . . (en Chti).

      Pour moi, Ils en sont à ce niveau de mépris là ! On est que des sans dents pour eux.

      S’il ne peuvent pas nous le faire sentir, ils nous le montrent.
      Peut être une interprétation hasardeuse, mais . . . .