• Le pacte de non-lecture - LeMonde.fr
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/28/le-pacte-de-non-lecture_1635887_3232.html

    La conséquence pratique de tout cela ne peut être que la réduction des incitations systémiques à produire du texte sur le mode de l’imposture. La meilleure manière d’y parvenir est de rappeler avec insistance aux auteurs pratiquement non lus des textes aujourd’hui et demain immanents à l’université l’existence des gardiens digitaux des bonnes moeurs qui, pratiquant la lecture automatique, décèlent la différence entre #plagiats et citations.

    On commettrait une faute en légalisant les citations non spécifiées, comme le réclament certains tenants du romantisme de la piraterie universitaire. La culture de la citation est la dernière ligne sur laquelle l’université défend son identité. Même si elle peut être mise au défi par une nouvelle vague de subjectivités d’imposteur, qui se drapent dans le digital, l’ironie et l’esprit de piraterie ; aux nouveaux joueurs qui font leurs plaisanteries en jouant sur la règle du minimum de travail sérieux, il faut faire comprendre où se situe la limite. La culture avance sur ces petites pattes que sont les guillemets. Le guillemet, c’est la politesse du pirate.

    #recherche
    #shs
    #sciences_humaines