Basta !

Basta ! est un site d’information indépendant sur l’actualité sociale et environnementale.

  • Comment le Louvre et les grands musées passent sous l’influence de l’industrie pétrolière
    http://www.bastamag.net/Comment-le-Louvre-et-les-grands-musees-passent-sous-l-influence-de-l-indus

    Attaquées pour leur rôle dans le réchauffement climatique, les #Multinationales pétrolières cherchent à redorer leur image, y compris par le mécénat culturel. Des groupes comme BP, Shell ou Total émargent au budget de grands musées comme le Louvre. Une action désintéressée ? Pas totalement, si l’on en croit leur influence sur certaines thématiques d’exposition, parfois directement liées à leurs intérêts. Sans compter les importantes déductions fiscales auxquelles ces donations donnent accès. En Angleterre, les (...)

    #Décrypter

    / Multinationales, #Climat, #Enquêtes, #Le_défi_du_réchauffement_climatique, #Arts_et_cultures, A la (...)

    • L’ art officiel ou académique c’est toujours une histoire de se faire une belle image de gentil quant on est lè plus gros des salauds qui a pris toute la tune, tout le territoire, toute la bouffe. On parle toujours de l’art comme d’une chose éthérée qui élèverait l’âme, mais la fonction première de l’art c’est flatter l’égo et l’image des pirs tyrans. Peut être que l’art eleve l’âme des dominants, violeurs, pilleurs, colonisateurs... Pour les autres je doute vraiment.

      Le Louvre est rempli de propagande pro curetons ou pro chefs de guerre ou pro viol et de toute façon pro patriarcale. Aujourd’hui les tyrans sont les grosses entreprises polluantes et comme d’hab elles se servent de l’art pour se faire une belle image. Le mecenat désintéressé est un myth, Ca n’existe pas plus en 1617 qu’en 2017. Et l’art comme une activité détachée des jeux de pouvoir c’est aussi un myth. Un art qui ne flatte pas lè scrotum des puissant n’as pas le statu d’art et ne rentre ni au Louvre ni dans les manuels d’histoire de l’art.