• « La réponse C »
    http://www.second-glance.fr/2017/01/19/la-reponse-c

    Choisissez une réponse au hasard :
    – Réponse A
    – Réponse B
    – Réponse C
    – Réponse D

    En principe, comme vous n’avez aucune raison d’en choisir une plutôt qu’une autre, les réponses à cette question devraient suivre une loi uniforme discrète. C’est-à-dire que si vous la posez à grand nombre de personnes, chaque question devrait recueillir environ un quart des voix.

    Sauf qu’en pratique, ce n’est pas du tout ce qu’on observe.

    En pratique, il y a environ 40% de chances que vous ayez choisi la réponse C ; ce qui est très nettement supérieur aux 25% auxquels on serait en droit de s’attendre si les gens choisissaient vraiment au hasard.

    #hasard, #psychologie et #probabilités, pour @simplicissimus :)

    • #marrant ! et #merci

      Il y a bien longtemps, j’initiais aux probabilités un public dont le prérequis mathématiques était niveau fin de collège et je faisais ce type d’expériences, papier-crayon, d’une part pour mettre en place un dépouillement par bâtonnage, d’autre part pour convaincre expérimentalement que le cerveau humain est tout à fait inadapté pour fonctionner « au hasard » (et c’est plutôt heureux, je crois…)

      Sans élaborer de « théorie », j’avais retenu quelques éléments :

      • s’il faut choisir un seul élément, en général, on évite les extrêmes et on choisit « au milieu », c’est ce que montre ces expériences (le B est aussi sur-représenté - un peu moins)

      • s’il faut choisir un échantillon de plusieurs éléments selon une loi uniforme (chaque valeur a la même probabilité a priori) les participants ont toujours tendance à choisir des nombres plus ou moins équidistants (un même intervalle ou à peu près entre chaque valeurs consécutives) donnant une « répartition uniforme ». Ce résultat est bien connu, puisque les tirages de Loto où certains nombres sont consécutifs ont toujours des gains supérieurs aux autres, ce qui prouvent qu’ils sont sous-représentés dans les bulletins des joueurs.

    • @bce_106_6 : Courbe de Gauss ? : et non ! ici le modèle de la loi de Gauss n’a aucune raison de s’appliquer

      elle correspond au comportement, sous certaines conditions, d’une suite d’expériences aléatoires similaires et indépendantes lorsque le nombre d’expériences est très élevé

      selon wikipedia
      donc si on testait sur de nombreux échantillon la proportion de choix « C » parmi tous les « votants », là oui, le résultat aurait plutôt la forme d’une courbe en cloche centrée sur 25%... et non ! centrée autour de 40% bizarrement (enfin, pas si bizarre quand on lit l’explication de @simplicissimus