• Moi prof, je ne demandais pas à être augmentée, et cela tombe bien car je ne le suis pas ! - Fluctuat nec (pas encore) mergitur - Télérama.fr
    http://www.telerama.fr/monde/moi-prof-je-ne-demandais-pas-a-etre-augmentee,153408.php

    le gouvernement avait aussi décidé de relever nos #salaires, à nous enseignants du secondaire, au 1er janvier 2017 ! Champagne ! 
    Je ne vais pas rentrer dans les détails financiers, j’en serais incapable, des histoires d’indice et de transferts entre primes et points, je n’ai rien compris une fois de plus. Mais pour moi une chose était sûre : je ne m’attendais pas à une #augmentation de plus de quelques euros par mois.
    Eh bien non. Figurez-vous que, la veille du versement du salaire de janvier, le 26 janvier donc, nous avons tous reçu un mail nous expliquant que finalement non, nous n’aurions pas l’augmentation prévue en janvier, mais qu’elle serait repoussée en mars. Avec effet rétroactif. Si si, en mars ce sera bon, promis, juré !
    Un mail d’excuses ? Que nenni ! Même pas un « nous regrettons cette situation… nous ferons en sorte que… ». Non, rien que de l’informatif. Certains vont être particulièrement contents, parce que « l’augmentation de la #cotisation salariale de retraite de l’Etat dont le taux passe à 10,29% sera également portée sur le bulletin de paye de janvier ; augmentation qui peut avoir pour conséquence une baisse temporaire de la rémunération nette pour certains fonctionnaires » Donc l’augmentation du salaire, non, mais des cotisations, oui, donc certains vont même subir une baisse de salaire ! Rattrapée en février ou mars, hein, toujours promis juré…

    #éducation