robin

Web, Science, Politique

  • ✨Implementing “Save For Offline” with Service Workers | Una Kravets Online✨
    http://una.im/save-offline

    I just moved to New York City and started commuting to work on the subway. On said subway ride, despite its many glorious people watching moments, most commuters are just on their phones, reading articles or trying to browse the web. The subway is also famous for not having reliable cell service, so many of those people trying to read articles on their phone are struggling with cache and unexpected reloads if they click the wrong button. The offline web experience we’re providing users is something we all need to start thinking about. Luckily, we have the tools to do so.

    Great intro to a topic that still confuses a fair number of people.

    • le code est à peu près clair, mais j’avoue que je ne comprends pas bien l’intérêt de l’UX proposée par cet exemple

    • Oui mais j’en sais rien moi de ce que je vais vouloir lire :-) C’est très bien de faire « enregistrer pour lire plus tard » mais ça me semble être une fonctionnalité de browser, pas de site.

      Ce que j’attends d’un site (ou d’un journal ou d’un restau), c’est qu’il fasse un choix, choix éditorial ou culinaire : qu’il me fasse une proposition qui tienne la route. Bien sûr si j’ai ouvert un article je veux pouvoir éventuellement le lire plus tard, mais peut-être cet article est-il lié à un autre article que je voudrai lire aussi… comment le saurais-je si je ne l’ai pas lu ?

      Certains sites proposent des « carnets persos » où on peut mettre une étoile sur certains contenus (les recettes de @cuisinelibre par exemple), et là ce serait pas idiot de stocker en offline ces éléments (ou au moins la centaine la plus récemment parcourue).

      Mais il faut de toutes façons une sélection éditoriale fraîche et « opinionée ». En termes d’UI ce serait invisible (sauf l’étoile, le cas échéant), et en termes d’UX ce serait supérieur.

    • Je pense que ça dépend beaucoup du contexte, du volume de données dont on parle, etc. Je me penche sur le sujet pour des articles scientifiques, histoire d’en finir avec le PDF (un jour). Dans certains cas, il s’agit de plusieurs MB de données, je ne veux pas mettre ça sur ton disque sans que tu ne me l’aies demandé, même si je pense que ça t’intéressera tout à l’heure dans le métro.

      En contraste, si on parle des quelques lignes d’une recette de cuisine, ce n’est pas la même situation.

      Idéalement, je suis d’accord avec toi : les browsers devraient faire ce genre de chose. En pratique, l’interface est généralement pourrie et ils font un peu tout comme s’ils n’avaient jamais vu un utilisateur. Firefox a la fonctionalité que tu décris, mais elle ne marche que sur certains sites, elle est indissociable d’une feuille de style différente de l’originale, et son implémentation sur mobile est simplement catastrophique. Chrome Android perd des tabs aléatoirement, je ne lui ferais pas confiance pour ça... Bref, il faut le faire soi-même et pour certains cas j’aime bien l’idée du bouton « Save tu read offline » :)