• En 2015, j’ai écrit ce décryptage pour @vivre... sur le #fantasme du million de migrants qui seraient prêts à traverser la Méditerranée :
    https://asile.ch/2015/06/21/decryptage-du-fantasme-du-million-de-personnes-pretes-a-sembarquer-pour-leurop

    Voici un extrait où je montre, via une réponse reçue via email par #Frontex, que ce million est un fantasme :

    Fabrice Leggeri déclarait que « 500’000 à 1 million de migrants sont prêts à quitter la Libye » et qu’il s’agit d’être « prêts à affronter une situation plus difficile » qu’en 2014. Frontex a-t-il publié un rapport ou une enquête, sur cette estimation ? Questionné, le service de presse de l’agence nous répond que « c’est une estimation bien connue faite par nombre d’officiels durant 2014 » (“During his interview with ANSA, Fabrice Leggeri quoted an estimated number of migrants waiting in Libya as between 500,000 to 1 mln. This is a well-known estimate made by a number of officials throughout 2014“). Mais « il s’agit de souligner qu’en aucune manière il ne faut s’attendre à ce que toutes ces personnes arrivent en Europe en 2015 ». Une nuance de taille à l’alarmisme affiché par Monsieur Leggeri.

    #afflux #invasion #préjugés

    Pourtant, les journalistes continuent à utiliser ce chiffre du million... voici un exemple récent. Article publié dans The Guardian :
    1m African migrants may be en route to Europe, says former UK envoy

    Warning comes as EU struggles to stem the flow of migrants through the Mediterranean and deal with appalling conditions in detention camps

    https://www.theguardian.com/uk-news/2017/apr/02/1m-african-migrants-may-be-en-route-to-europe-says-former-uk-envoy?CMP=
    cc @stesummi @reka

    • The 1 million migrants you haven’t seen

      The story that 1 million African migrants are ready or in ‘the pipeline’ to reach Europe from Libya is nothing new and Joseph Walker-Cousins’ claim reported in the Daily Mail has previously been aired by other allegedly well-informed people. It resurfaces periodically in the media (2015, 2016, 2017), but repetition is no proof of validity; rather it is an example of how charts and figures play a significant role in how we understand and debate the so-called refugee crisis and in shaping European policy responses to boat migration. This despite it has been showed (see, for example, Frontex double counting, UK’s alleged generosity vis-a-vis unaccompanied minors, and Frontex again) how the figures being circulated are often inaccurate and partial, or even systematically inflated to serve a range of different purposes, not least to legitimize growing expenditures in border infrastructures and policing, trigger donations by key donors and the public, and feed anti-immigration rhetoric for political gain.

      https://nandosigona.info/2017/04/24/the-1-million-migrants-you-havent-seen

    • Are a #million African migrants unequivocally on their approach to Europe?

      We simply do not know how many migrants are “in a pipeline”. Nor have informal governments or a European Union concluded a viable plan for traffic with a underlying processes pushing this movement, as against to interlude migrants from reaching Europe. We do know dual critical facts. First, and as remarkable in the 2016 IOM study, not all sub-Saharan migrants intend to come to Europe. Second, though an accurate comment of a conditions and critical process discourse with transformation countries, no fortitude to this emanate is possible.

      http://shortenernews.com/news/world/are-a-million-african-migrants-really-on-their-way-to-europe

    • More ‘crisis’, please: on Frontex’s crisis mentality and number gaming

      Frontex’s latest update on the Central Mediterranean route states that migration pressure on Italy ‘remained high in June, with the number of migrants arriving in Italy last month increasing by 24% from the previous month’. This may be factually true but also another example of Frontex’s spinning facts to feed a crisis mentality and moral panic around sea arrivals. Is this part of a strategy to justify the Agency’s enhanced role as the EU border policing agency?

      https://nandosigona.info/2016/07/20/more-crisis-please-on-frontexs-crisis-mentality

    • Encore un exemple de la #guerre_des_chiffres concernant la #Libye et les potentiels migrants en partance pour l’Europe (le texte fait référence à 2010-2011, quelques mois avant la fin du régime libyen) :

      Au cours de cette période, Khadafi saisit tout l’intérêt politique de monnayer son rôle de « gendarme » pour l’Europe pour obtenir des aides financières et sa réhabilitation politique sur la scène internationale. Pour ce faire, il fallait accréditer l’importance du « danger migratoire », en présentant à l’opinion publique des chiffres énormes de migrants en transit en Libye, et rendre ainsi crédible le #chantage sur une vague déferlante (africaine) qui envahirait l’Europe, si la Libye ne recevait pas l’aide financière demandée.

      La #manipulation des concepts et des chiffres a été extraordinaire. Dans ce pays où il n’existait aucun système de recensement des entrées et des sorties, aucune procédure fiable d’enregistrement des migrants en situation régulière, ni même d’estimation sérieuse de la population migrante (puisque la fourchette se situe entre 1,5 et 2,5 millions ), comment aurait-il été possible de dénombrer les migrants « illégaux » en transit vers l’Europe ? Seule la confusion entretenue par les autorités libyennes et accréditée par les États et les médias européens, entre migrants travailleurs installés (avec ou sans papiers en règle) et migrants en transit, entre migrants économiques et populations cherchant avant tout une protection, après avoir fui la répression ou la guerre dans leur pays (Somalie, Érythrée, Éthiopie, Darfour, etc.) a permis d’aboutir à des chiffrages extravagants qu’aucune étude sérieuse ne corroborait.

      Une des conséquences les plus déplorables à long terme est que cette manipulation des chiffres a entraîné une instrumentalisation des peurs des migrants, en Libye comme en Europe.

      Source :
      Libye. En finir avec la traque des migrants
      https://www.fidh.org/IMG/pdf/libyemignantsfr-ld.pdf (p.18)