ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Très curieusement, l’iPad 3 semble passer totalement inaperçu dans la communauté des amoureux de #typographie et de création de caractères. Pourtant, c’est à ma connaissance le premier écran haute définition (240 pixels par pouce ?) de grande taille qu’on va pouvoir utiliser. En attendant, évidemment, la sortie d’un Macbook avec écran haute définition, généralisation aux PC, tablettes de taille intermédiaire (liseuses format livre de poche).

    Quand je pense à tout ce qu’on subit côté typographie – hinting à la mano (vraiment…), approches pourries, méthodes d’antialiasing concurrentes, petits corps problématiques (exposants, mathématiques), typographes qui répètent qu’on ne peut pas sérieusement lire à l’écran – je suis vraiment surpris de voir aussi peu d’excitation sur une innovation qui, à mon avis, concerne avant tout le rendu typographique et la lecture à l’écran.

    • Le problème, me semble-t-il inhérent au web, c’est : super, mais dans la mesure ou la quasi totalité des écrans resteront de qualité inférieure pendant très longtemps, qu’est-ce que ça change à nos processus de développement ?

    • @baroug : pour le coup, je ne parle pas du Web en particulier. C’est beaucoup plus général : c’est la question de la lecture à l’écran en général qui évolue complètement. On se retrouve avec une définition proche des premières imprimantes laser (300dpi), mais là où le laser imprime des points noir et blanc et doit tramer les dégradés (comme tout imprimé, en fait), là on affiche des pixels (toutes les variantes de couleur sont dans le pixel lui-même, sans passer par une trame de points). On a à la fois la haute définition proche de l’imprimé (OK, imprimé bas de gamme) et le lissage typique de l’écran.

      Ça introduit de vrais belles questions typographiques.

      @fil : ça n’est pas l’aspect « gadget appleuh » qui m’intéresse, mais bien la généralisation prochaine (quelques années) des écrans haute définition. Perso je ne vais certainement pas acheter l’iPad 3, tant que mon iPad 1 fonctionne très bien, mais en revanche, la question typographique m’interpelle (et j’espère qu’elle va interpeller mes étudiants et mes collègues (#dsaa_ct).