• Scandale au sommet des douanes
    http://www.lejdd.fr/societe/scandale-au-sommet-des-douanes-3409814

    Au sommet des douanes, une poignée de cadres aurait piloté des importations illicites dans le but de gonfler les saisies. L’ex n°2 de la la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières vient d’être mis en examen.
    […]
    Deux douaniers, Pascal Schmidt et Magalie Noel, numéro trois de la DNRED, soupçonnée d’avoir géré l’aviseur serbe, sont mis en examen, notamment pour complicité d’importation, détention en bande organisée de marchandise contrefaite et détournement d’argent public. Selon un premier rapport de synthèse cité par Le Monde en avril, les enquêteurs privilégieraient alors l’hypothèse selon laquelle « un informateur des douanes ait pu acheminer sa propre marchandise sous couvert d’une autre, destinée à être saisie ». Trois aviseurs des douanes ont d’ailleurs été mis en examen, le Serbe Zoran P, Thierry P. et Luc M.

    Mais, selon nos sources, l’affaire pourrait aussi cacher un autre scénario, une sorte de « grand secret » compromettant pour la DNRED. « L’histoire du café risque de mettre au jour une petite organisation, un système corrompu en notre sein », confie au JDD une source haut placée, qui se dit « écœurée » de ce qu’une discrète enquête officieuse lui aurait permis de mettre au jour : « Cela a commencé en 2012 », estime cette source. En 2007, Nicolas Sarkozy avait lancé une petite révolution dans l’administration, souhaitant « une fonction publique moins nombreuse, mieux payée, avec de meilleures perspectives de carrière », mais évoquant en contrepartie « une politique de l’effort » et du « résultat ».
    Au sein de la DNRED, « la #culture_du_résultat » aurait donné lieu à une série de dérives.

    […]