• EXCLUSIVE : Saudi crown prince wants out of Yemen war, leaked emails reveal | Middle East Eye
    http://www.middleeasteye.net/news/exclusive-mohammed-bin-salman-wants-out-yemen-war-leaked-emails-revea

    More than 10,000 people have been killed and 40,000 injured in the war in Yemen, since bin Salman launched his Decisive Storm campaign to regain the country from Houthi control. Yemen is being ravaged by an outbreak of cholera that has infected 500,000 people.

    Two-thirds of its population - more than 18 million people - need humanitarian assistance and more than seven million are suffering from malnutrition.

    Et avec un peu de chance, il peut même envisager un prix Nobel de la paix.

    #yémen #mbs

    • http://french.almanar.com.lb/531936
      L’e-mail piraté de l’ambassadeur émirati à Washington, Youssef Oteiba, continue de faire couler beaucoup de l’encre dans la presse. De nouvelles révélations sur ces fuites ont été publiées par le site britannique Middle East Eye.

      Selon cette source, « le prince héritier Mohammad ben Salmane cherche à sortir du Yémen, après deux ans de guerre ayant couté très cher à tous les niveaux ».

    • Toujours la lecture problématique de ce genre d’emails (c’était déjà le cas avec les câbles diplomatiques) : on présente pour la position de MBS ce qui, en pratique, n’est qu’un échange entre Martin Indyk et Yousef Otaiba.

      Dans les séries américaines, c’est typiquement le moment où l’avocat de la défense crie « Hearsay ! », le juge approuve et rappelle le procureur à l’ordre…

      La seule chose qu’on sait ici, c’est que Martin Indyk dit à Otaiba que MBS lui a dit ceci. On ne sait pas si MBS l’a vraiment dit, ou si Indyk invente cette déclaration pour influencer Otaiba. Le principe du « hearsay » (c’est-à-dire se méfier de sources indirectes) est particulièrement important dans ce genre de « leaks », parce qu’on est dans la situation où tous ces intervenants sont précisément en train de défendre des intérêts spécifiques.

      Indyk, par exemple, est déjà suspecté de pratiquer lui-même l’art de la « fuite organisée » :
      http://www.timesofisrael.com/us-envoy-to-resign-after-blaming-settlements-for-talks-failure

      It also said Indyk is being identified in Jerusalem as the anonymous source in a report by Yedioth Aharonoth columnist Nahum Barnea on Friday in which unnamed American officials primarily blamed Israel for the failure of the peace talks.

      Après, peut-être que MBS a réellement dit ça (et bon, que MBS reconnaisse en privé que la guerre au Yémen s’enlise, c’est pas non plus révolutionnaire), mais ces différents articles ne permettent pas de le savoir.

      Pour préciser : l’information est intéressante, mais le titre des articles est excessif. Ce n’est pas « MBS veut ceci… » mais « Selon Martin Indyk, MBS aurait dit que… ».

    • Bravo pour les savants et utiles recoupements. Pour ma part, ce qui m’intéresse c’est plutôt l’après que l’avant : quels que soient les parcours réels du message, et ceux qui y président, l’info « MBS dit qu’il veut sortir du Yémen » existe désormais. Je prends donc acte de la chose dans ce petit segment du grand SeenThis.