• Incendie d’un entrepôt de gendarmerie : à Nantes et à Grenoble, l’État s’attaque au réseau #Indymedia
    http://paris-luttes.info/a-nantes-et-grenoble-le-reseau-8757
    Communiqué commun des sites #Mutu et d’autres après les menaces de blocage et de déréférencement des moteurs de recherches contre les Indymedias de Nantes et Grenoble

    Alors que les notions de terrorisme et de provocation ne sont pas définies, la loi française permet depuis février 2015 de faire disparaître des sites ou des textes sans recours au juge, sur simple requête de l’administration policière. A notre connaissance, c’est la première fois que ces dispositions sont brandies contre des médias alternatifs appartenant à la sphère anti-autoritaire. Les deux sites visés par les menaces des autorités ont décidé de retirer le communiqué de revendication incriminé. Les collectifs de modération de chacun des deux sites s’en expliquent dans deux textes distincts.

    L’usage de lois anti-terroriste pour attaquer spécifiquement des sites d’informations indépendants renvoie à la violence des peines requises contre les personnes inculpées dans l’affaire de la voiture brûlée du quai Valmy. Il s’agit tout autant de dissuader les militant.e.s que d’en dépolitiser les actes.

    #censure #oclctic #répression