Recriweb

« Mettre le vieux monde en pleine lumière, travailler positivement à la formation du nouveau » [Marx] ... et « expliquer patiemment » [Lénine]

  • Travailleurs détachés : l’exploitation va continuer
    https://journal.lutte-ouvriere.org/2017/10/25/travailleurs-detaches-lexploitation-va-continuer_97764.html
    #travailleur_détaché #exploitation #UE

    Se poser en protecteur des travailleurs après avoir signé des ordonnances qui permettent aux patrons d’exploiter davantage leurs salariés et de les licencier à leur guise, il fallait oser ! En réalité, Macron défend les intérêts d’une fraction des patrons français, en premier lieu ceux du BTP ou du transport routier qui se plaignent d’une « concurrence déloyale et faussée ».

    • C’est sûr que ça sonne mieux que les petites phrases de Mélenchon à propos des travailleurs détachés venant manger le pain des locaux, ou sur le fait qu’il n’a jamais été pour la liberté d’installation. Reste qu’il est difficile de dissocier cette intervention parlementaire du cadre nauséabond dans laquelle elle s’inscrit et que la FI partage avec le FN : la démagogie protectionniste qui prône la division entre les travailleurs plutôt que de dénoncer les capitalistes responsables des licenciements et du chômage. Il paraît d’ailleurs que, alimenté par les militants Frontistes et Insoumis, le hashtag (mot-clé) #travailleursdetaches occupe depuis mardi matin le top des tendances Twitter...

    • Non. En revanche, il est parfaitement illusoire de tenter de s’en prendre aux capitalistes en se rangeant derrière une formation réformiste et nationaliste comme la FI.
      Face aux ravages de la mondialisation capitaliste, l’impasse du souverainisme https://www.lutte-ouvriere.org/publications/brochures/face-aux-ravages-de-la-mondialisation-capitaliste-limpasse-du-souver
      Le mouvement ouvrier français face au nationalisme https://mensuel.lutte-ouvriere.org/2016/05/28/le-mouvement-ouvrier-francais-face-au-nationalisme_68271.htm

    • Sincèrement, si les gens de LO avaient la moindre envie d’être écoutés, ils ne passeraient pas leur temps à s’en prendre à ceux qui sont en mesure de comprendre et partager leurs idées.
      L’autre jour, YY évoquait la nécessité d’être plus à l’écoute des gens qui nous ressemblent, d’être moins dogmatiques, d’être plus dans la recherche de « ce qui nous rapprochent » que dans la destruction, à base d’accusations grotesques.
      Et pourtant, YY est un sacré anarchiste critique.
      Bonne soirée.

    • Pff, à Fi plein de monde est là parce qu’ils ont vu de la lumière, des possibilités mais faut pas faire croire que cette crapule de Mélanchon a pas compris ce qu’il dit et fait. Moi je ne partage pas les idées de LO et leur ouvriérisme obtus, mais sur le caractère chauvin de la direction de la FI, sur le vieux briscard et rentier de la Veme république qui la dirige, ils ont raison. Il faut se souvenir de ce qu’à pu dire JLM sur la mort de Rémi Fraisse, pour ne prendre que cet exemple du flic qu’est ce tribun.
      Quant à la base, c’est pas « le partage » assuré non plus, le chauvinisme populaire et petit bourgeois, et même des projets d’organisation patronale « alternative » qui sont en débat, pour parler du bas de la formation, ce bas que l’on entend si peu et pour ainsi dire jamais.
      Le meilleur qui puise arriver c’est que ce parking à « contestataires » réels, supposés ou potentiels échappe à son ordonnancement Républicain français. C’est pas fait.

    • Super les gars ! On va se farcir Macron pendant 10 ans alors que le programme de la FI peut être un bon début pour transformer notre société, réduire les inégalités, changer nos institutions, supprimer les ordonnances, sauvegarder notre sécurité sociale ...
      Faire confiance, essayer de se comprendre et de s’unir, aller au delà des doutes pour avancer sinon c’est le grand retour en arrière assuré.

      #travail_détaché #délocalisation_à_domicile

    • La grande mystification de la réforme de la directive sur les travailleurs détachés
      http://lvsl.fr/la-grande-mystification-de-la-reforme-de-la-directive-sur-les-travailleurs-deta

      Ça y est ! Jupiter le tient son accord. Celui qui prouvera que sa méthode est la bonne. Qu’avec ces petits bras, il saura affronter l’Allemagne et les pays de l’Est et qu’il les fera plier un par un. Lui président, l’Europe sera relancée et gare aux brebis galeuses qui se permettront une quelconque critique contre le dogme eurocrate. Au terme d’une lutte homérique, après 12 heures de négociations, un accord a été trouvé sur la directive détachement des travailleurs. Muriel Pénicaud va se démultiplier sur les plateaux pour annoncer que l’Europe sociale avance. La preuve ? La durée de détachement des travailleurs a été réduite à 1 ans, renouvelable 6 mois. Pendant ce temps, le dumping social et la mise en concurrence des peuples d’Europe continuent.

    • 38 ans de promesses d’Europe sociale

      Dès son élection, Macron a promis de remettre l’Europe sociale au coeur du projet européen, sous les applaudissements de Jean-Claude Juncker qui a fait mine de trouver ça innovant. En octobre 2017, il prétend d’ailleurs avoir réglé le sujet des travailleurs détachés, tout comme Hollande prétendait en 2012 avoir réorienté l’Europe. En fait, Macron ne fait que reprendre le flambeau de près de 40 ans de promesses non tenues et de compromis mineurs arrachés sur le social aux autres pays ou à la Commission. Petit florilège en moins de 5 minutes !
      https://youtu.be/pMRgQQ7TNrs

      https://www.les-crises.fr/video-38-ans-de-promesses-deurope-sociale-en-bref