Articles repérés par Hervé Le Crosnier

Je prend ici des notes sur mes lectures. Les citations proviennent des articles cités.

  • Non, la laïcité n’a pas tué les « vacances de Noël »
    http://abonnes.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/12/05/non-la-laicite-n-a-pas-tue-les-vacances-de-noel_5225111_4355770.html

    Les traditions françaises foulées au pied par les démons de la laïcité et du vivre-ensemble ? C’est ce que semble penser Virginie Calmels, première adjointe (Les Républicains) au maire de Bordeaux et soutien de Laurent Wauquiez. Dans un entretien accordé, mardi 5 décembre, à RTL, la femme politique affirmait que la dénomination officielle des congés de Noël serait désormais « congés de fin d’année » – la faute à la laïcité.

    « Je suis frappée : on ne peut plus dire “les vacances de Noël”, on ne peut plus dire “les vacances de Pâques”. Faut dire “les vacances de fin d’année”. Arrêtons de pousser le trait. »

    Pourquoi c’est faux

    Un rapide coup d’œil sur le site de l’éducation nationale suffit pourtant à donner tort à Virginie Calmels. Le calendrier 2017-2018 de l’année scolaire en cours fait bien mention de « vacances de Noël » – ainsi que de « vacances de la Toussaint ».

    A la suite d’un article du Lab d’Europe 1 dénonçant ses approximations, Virginie Calmels a publié un tweet pour s’excuser, en affirmant qu’il s’agissait en fait des vacances de Pâques qui avaient été renommées vacances de printemps.

    Rien de nouveau : comme le démontre Libération, la dénomination « vacances de printemps » a supplanté l’appellation « vacances de Pâques » depuis… l’année scolaire 1974. La cause de ce changement vient du fait que les fêtes de Pâques n’interviennent pas forcément pendant les « vacances de printemps », en raison du roulement des trois zones de vacances selon les régions.

    Ce n’est pas la première fois que cette fausse nouvelle vient à surgir. Le 9 janvier 2017, Jean-François Copé, candidat déçu à la primaire présidentielle des Républicains de 2016, affirmait que nous vivions dans un pays « dans lequel on n’a pas le droit de parler des vacances de Noël ».

    Au delà de l’anecdote, ce qui est intéressant, c’est que cette remise au point est publiée par "Les décodeurs", et donc l’article se termine par la promotion du "Decodex".

    Qui dit :

    Décodex : nos outils contre les fausses informations

    Utilisez les outils développés par Les Décodeurs pour vous aider à éviter les fausses informations :

    Fiables ou pas ? Testez les sites que vous consultez sur notre moteur de recherche (cliquez ici pour y accéder) ;
    Pour savoir en un coup d’œil si vous êtes sur un site fiable ou pas, installez notre extension pour les navigateurs Chrome (à télécharger ici) et Firefox (à télécharger ici) ;
    Vous voulez apprendre à vérifier l’information en ligne ? Lisez nos conseils pour éviter les fausses informations ;
    Besoin d’aide pour vérifier une info ? Interrogez notre robot Facebook (cliquez ici pour y accéder).

    Question : est-ce que RTL, qui n’a pas démenti les interventions de la députée, et qui les a envoyées vers des millions d’auditeurs est un "site fiable" ? Est-ce que le Decodex les a marqué "complotistes" ?

    Pourtant, la fausse nouvelle est toujours sur le site de RTL
    http://www.rtl.fr/actu/politique/calmels-defend-les-creches-sur-rtl-et-invoque-les-racines-judeo-chretiennes-7791
    (on peut l’entendre dans l’interview, à la minute 4’30).

    #Fake_news #post_truth #Médias #Decodex

    • Pour un pays qui se targue de laïcité ca me semble la moindre des choses d’abandonner les appellation catholiques. Vacances de décembre, vacances de mai, vacances d’octobre, vacances de février fonctionne parfaitement.

    • Ce qui est particulièrement chiant, dans ces réfutations, c’est que ça reste à « décoder » en restant dans le sujet à la con, comme si c’était réellement un sujet.

      Le sujet, c’est que c’est pas réellement un sujet à discuter : c’est juste une connerie archi-connue totalement importée des États-Unis, où le thème « we can’t say Merry Christmas anymore » est un marronnier classique des Républicains du genre « sujet à la con » qui fait passer nos cadeaux fiscaux aux milliardaires. Et actuellement à la mode, suffit d’avoir l’interwebz en anglais pour en bouffer.

      Ce que ça révèle, c’est qu’on reste, avec le Monde et autres décodeurs, dans le respect le plus strict du business spectaculaire (oh, une polémique, restons dans les termes débiles du débat débile qui nous est imposé et contre-argumentons comme si c’était pas un débat débile aux termes débiles).

      Sinon, la base ce serait de dire que ce sujet est uniquement un divertissement, au sens où c’est une vieille connerie que les Républicains ont inventé pour détourner les discussions vers l’anecdote (plutôt que de discuter de ce qui devrait réellement intéresser les gens : les politiques économiques absolument indéfendables de ces gens).

    • Tout à fait autre chose.

      Les obsèques de d’Ormesson et de Johnny ont ceci de commun que l’hyper happening médiatique se termine à l’église, aux Invalides pour l’un, à la Madeleine pour l’autre ; et ceci, bien entendu avec la bénédiction (si j’ose dire) des représentants de l’Etat. Or c’est précisément un 09 décembre, en 1905, que fut adoptée la loi dite

      de séparation des églises et de l’État. Triste année en même temps qui vit le décès de Louise MICHEL, Élisée RECLUS, Jules VERNE, José Maria de HEREDIA, Alphonse ALLAIS. Elle fut votée le 9 décembre 1905 mais elle était déjà dans l’air du temps. En effet, dès 1871, la Commune déclare la séparation de l’Église et de l’État. Les classes populaires parisiennes sont en effet assez hostiles au catholicisme, très lié au régime impérial et aux conservateurs. Mais bon, ainsi va la vie, j’allais écrire:la mort ! Oh Marie si tu savais…

      http://lescenobitestranquilles.fr/2017/12/oh-marie-si-tu-savais
      #1905

    • @mad_meg Je parle du Monde, pas du référencement par HLC, ni ta réponse (de bon sens par ailleurs).

      Je fais remarquer que les décodeurs parviennent à relayer une « polémique » qui n’est rien d’autre que la très usuelle « War on Christmas », récemment remise au goût du jour par… Donald Trump himself, sans le mentionner : How the ‘War on Christmas’ Controversy Was Created
      https://www.nytimes.com/2016/12/19/us/war-on-christmas-controversy.html

      For over a decade, these debates have taken place mainly on conservative talk radio and cable programs. But this year they also burst onto a much grander stage: the presidential election.

      At a rally in Wisconsin last week, Donald J. Trump stood in front of a line of Christmas trees and repeated a campaign-trail staple.

      “When I started 18 months ago, I told my first crowd in Wisconsin that we are going to come back here some day and we are going to say ‘Merry Christmas’ again,” he said. “Merry Christmas. So, Merry Christmas everyone. Happy New Year, but Merry Christmas.”

      […]

      Indeed, Mr. O’Reilly has returned to the theme of a war on Christmas again and again over the years. In 2012 he told viewers that liberals were “tying the Christmas situation into secular progressive politics” because they wanted “a new America, and traditional Christmas isn’t a part of it.”

      Du coup, c’est plutôt normal d’avoir des arguments dans de tels débats qui sont volontairement clivants, mais dans le même temps, le rôle d’un « décodeur » serait avant tout de rappeler qu’il s’agit à l’origine d’une lubie lancée par les néo-fascistes américains et recyclée tous les ans par Fox News. Et que donc on est très nettement en train de se faire imposer (via LR françaouis) les termes d’un débat spectaculaire initié par les néo-fascistes de là-bas.

    • Merci @arno pour tes précisions. Je suis du coup tout à fait d’accord avec ce que tu dit.
      @simplicissimus j’y avais même pas pensé, c’est vrai que ca fait beaucoup de messes et que c’est pas la place d’un président d’un pays laïque de prêcher chez les calotins pour l’âme des morts.

      Autre gros scandale de la pseudo laïcité cocorico, le concordat qui n’est jamais remis en cause, même par Macron. Pourtant si prompt à faire baisser l’impôt. Mais c’est vrai que cet impôt profite à une riche organisation misogyne, homophobes et agresseuse sexuels d’enfants du coup Macron ca il sponsorise.

      D’ailleurs j’ai vu que le budget de l’école publique à été amputé d’une grosse somme au bénéfice de l’école de la manif pour tous. Je reviens si je trouve le lien.
      edit - le voici : https://seenthis.net/messages/650345