• Autre feuilleton qui revient régulièrement dans le débat public, le désarroi des députés La République en Marche. ( et leur sentiment de pauvreté ).
    http://www.europe1.fr/emissions/la-revue-de-presse/a-la-une-le-retour-dun-tres-vieux-feuilleton-3519560

    Témoignages hors sol à lire dans le quotidien l’Opinion, qui titre « argent, le tabou des députés » et raconte le drame qui se joue en silence. Il y est question du train de vie des nouveaux élus, contraints de vivre avec 5000 euros par mois. Pour preuve ces doléances, toutes anonymes, recueillies par Nathalie Segaunes et Caroline Vigoureux : « je vais moins souvent au restaurant, explique une députée LREM, je mange pas mal de pâtes, j’ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager, dit-elle ». « Moi j’ai subi une baisse de 25% de mes revenus, ajoute un autre macroniste qui a quitté son ancien job de consultant, aujourd’hui, je ne m’y retrouve pas ». Tout ça, écrit l’Opinion, alors que le rythme de travail est particulièrement intense : « je n’ai jamais autant bossé pour si peu », confie une élue, un autre confirme : « si j’étais chef d’entreprise, je gagnerais trois fois plus ». Une détresse « inaudible pour de l’opinion publique, conclu le journal, et pour cause le salaire moyen est à 2.200 euros ». « Face à une aide-soignante par exemple, on sait qu’on ne peut pas tenir ce discours », constate un député macroniste.
    Comme quoi, malgré la peine, il reste encore un peu de lucidité..

    #député #en-marche #député-des-riches #argent #obscénité #RSA #SMIC #APL #macron

    • Sur nos salaires, nous on fait des soustractions pour voir ce qui reste.
      Ces gens là devraient apprendre à faire des additions.

      – Député(e)s Traitement mensuel : 7 100,15 € brut par mois (5 148,77 € net par mois), dont :
      – Indemnité parlementaire de base : 5 514,68 € brut mensuel
      – Indemnité de résidence : 165,44 € brut mensuel
      – Indemnité de fonction : 1 420,03 € brut mensuel
      – Supplément familial de traitement

      – Indemnité représentative de frais de mandat (frais de représentation) : 5 570 € bruts. Somme forfaitaire sans justificatif et non imposable.
      – Crédit informatique : 15 000 € pour les cinq années du mandat.
      – Crédit mensuel pour la rémunération de collaborateurs : 9 504 €
      – Accès gratuit au réseau SNCF (1re classe)(carte payée par l’Assemblée Nationale)
      – Taxis gratuits à Paris
      – Quotas de déplacements aériens
      – Lignes téléphoniques et courrier (forfait annuel)
      – Allocation d’aide au retour à l’emploi pendant 3 ans pour assurer un revenu brut mensuel égal à l’indemnité parlementaire de base pour les députés non couverts par les Assedic, dégressive tous les 6 mois.

      – Retraite de député : 1 549 € mensuels pour un seul mandat de cinq ans.