etraces

Le projet e-traces aborde le Web 2.0 dans le contexte de l’instauration progressive d’une société de la surveillance.

  • A San Francisco, des robots empêchent les sans-abri d’installer leurs campements
    http://www.businessinsider.fr/robots-utilises-pour-empecher-sans-abris-dinstaller-leurs-campements

    À San Francisco, des robots autonomes qui luttent contre la criminalité sont utilisés pour patrouiller les parkings, les stades et les campus d’entreprises tech pour tenir à distance les sans-abris. Le San Francisco Business Times a rapporté la semaine dernière que le SPCA de San Francisco, un groupe de protection des animaux et pour l’adoption d’animaux domestiques, a placé un robot de sécurité devant de ses locaux dans le quartier en cours de gentrification de Mission. La présence du robot devrait (...)

    #Knightscope #robotique #pauvreté #surveillance

    ##pauvreté

    • Le San Francisco Business Times a rapporté la semaine dernière que le SPCA de San Francisco, un groupe de protection des animaux et pour l’adoption d’animaux domestiques, a placé un robot de sécurité devant de ses locaux dans le quartier en cours de gentrification de Mission. La présence du robot devrait dissuader les sans-abris d’installer leurs campements le long des trottoirs.

      La semaine dernière, la ville de San Francisco avait ordonné au SF SPCA de ne pas opérer son robot dans les rues sous peine de recevoir une amende de 1000 dollars par jour pour une utilisation dans les rues sans permis, d’après le Business Times.

      C’est quoi ce groupe de protection des animaux horrible ? Les humains sont des animaux il faudrait leur dire. En plus de s’installer dans un coin gentrifié, au lieu d’embaucher un·e humain·e illes font travailler un robot au risque de payé 1000$ par jour d’amande juste pour protéger leurs voitures !!!
      #zuckerberk #robot #déshumanisation #hommerie

    • C’est l’escalade logique de la déshumanisation entamée avec la vidéosurveillance, technologie de surveillance et politique sécuritaire martelées jusqu’à leur soumission.

      K9 fait partie d’une série de robots qui luttent contre la criminalité, fabriqué et piloté par la startup Knightscope à Mountain View, en Californie. Les robots de l’entreprise ne se battent pas avec des humains ; ils utilisent des équipements comme des lasers, des caméras, un capteur thermique et un GPS pour détecter les activités criminelles et alerter les autorités.

      Leur intention est de fournir aux agents de sécurité humains des yeux et des oreilles « surhumains, » selon Bill Santana Li, CEO de Knightscope, qui a parlé avec Business Insider plus tôt cette année.