• #Laits contaminés par des #salmonelles : #Lactalis savait... et n’a rien dit
    https://www.nouvelobs.com/sante/20180102.OBS0048/laits-contamines-par-des-salmonelles-lactalis-savait-et-n-a-rien-dit.html

    Lactalis s’est bien gardé d’ébruiter l’affaire. Comme l’y autorise la loi, le numéro 1 mondial des produits laitiers n’a pas fait savoir qu’au mois d’août, puis de novembre 2017, elle avait repéré « des salmonelles sur du matériel de nettoyage et sur les carrelages » de son site de Craon, en Mayenne, rapporte « le Canard enchaîné » ce mercredi 3 janvier. Soit cette même usine d’où sont issus les lots de laits infantiles dont le rappel a été ordonné par les pouvoirs publics début décembre... pour cause de contamination aux salmonelles.

    Mais ça n’est pas tout. L’hebdomadaire satirique révèle aussi que l’inspection sanitaire du ministère de l’Agriculture serait passée à côté de la contamination de l’usine, lors d’une visite de routine en septembre dernier.

    Interrogé par « le Canard », un expert en sécurité sanitaire des #aliments s’en étonne :

    « Comment les contrôleurs s’y sont-ils pris pour ne détecter en septembre aucune salmonelle, alors que l’on sait aujourd’hui, après enquête, que l’usine était infectée depuis février, au moins ? »

    #crimes #criminels #santé

    • Lait contaminé Lactalis : la réponse des autorités mise en cause - 03/01/2018 - ladepeche.fr
      https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/03/2715274-lait-contamine-lactalis-la-reponse-des-autorites-mise-en-cause.htm

      Le ministère de l’Agriculture, épinglé par le Canard Enchaîné, a reconnu mercredi qu’aucune anomalie n’a été décelée en septembre dans l’usine lors d’un contrôle sanitaire. Cela s’explique par le fait que l’inspection « portait » seulement sur « un nouvel atelier de mélange à sec de céréales » et pas sur les activités de poudre de lait.

      Le ministère affirme n’avoir « pas eu connaissance » des résultats des auto-contrôles menés par le groupe en août et en novembre qui avaient décelé, eux, des traces de salmonelles dans les bâtiments, mais pas sur les chaînes de production.

      Pour sa défense, il souligne aussi qu’une obligation de notification n’existe que lorsque une non-conformité a été décelée sur un produit mis sur le marché.

      En face, Lactalis rétorque que « les autorités ont à disposition les résultats des audits en permanence ».