ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Suivre la vie régionale ou locale avec Google News, c’est un moyen assez efficace de virer totalement con et facho. Ça donne une assez bonne image de l’idée qu’on peut se faire des « médias crédibles », c’est-à-dire accrédités par Google Actualité.

    Je te fais à l’instant la liste des sujets du jour, sur le thème « #montpellier » (avec des extraits de titres) :
    – du rugby (Montpellier s’impose dans la douleur…)
    – du handball (Montpellier démoniaque…)
    – du rugby encore (Montpellier en mode diesel…)
    – du rugby à nouveau (Union Bordeaux-Bègles…)
    – un fait divers violent (Violences à Montpellier, trois adolescents blessés dans le tramway)
    – du football (« C’est tellement rare que ça fait du bien »)
    – la nouvelle économie c’est bon mangez-en (…classé 2e meilleur incubateur mondial)
    – une info locale pratique - ouf ! (travaux autour de l’université Paul-Valéry)
    – une info locale pratique - ouf 2 ! (nouveaux locaux pour l’association)
    – du rugby (une moitié d’équipe changée)
    – du handball (Fernandez forfait contre Montpellier)
    – du foot ou du rugby, je sais pas et je m’en fous (Strasbourg et Montpellier s’en contenteront)
    – encore du foot ou du rugby, je m’en fous toujours autant (Racing - Montpellier : le 0-0- qui pendait au nez…)
    – un fait divers violent - ohhh (trois véhicules brûlés aux Arceaux)
    – un fait divers tragique (incendie à Fabrègues)
    – du foot ou du rugby je suppose, sur Eurosport (titre mystère : « Montpellier Hérault »)
    – ah, de la culture (le collectif électro DAD fête ses 5 ans)
    – du foot (Martin Terrier d’entrée)
    – évidemment, un fait divers violent (à neuf contre un, un passage à tabac…)

    Et c’est tous les jours comme ça. Une interminable litanie de faits divers violents, à croire que la ville est la capitale du crime. Quand ils arrivent à attribuer l’agression à un immigré sous le coup d’un arrêté d’expulsion qui n’aurait pas été exécuté, alors là c’est l’orgasme total dans mon flux Google News. Le Midi Libre et Métropolitains qui font mine de virer « journalisme d’investigation », avec plein de jargon en pure langue-de-flic.

    Et pour le reste, du foot et du rugby.

    Voilà, en gros, la vision de la ville qu’on peut avoir en suivant les médias accrédités par Google Actualité. Des œillères sécuritaires et des foutaises de foot.

    • Avec le critère « local » (et non plus expressément « Montpellier »), c’est encore pire : il n’y a plus que du fait divers violent (et Pascal Obispo). Comme si je vivais entouré d’agressions à coup de tessons de bouteilles par des immigrés ivres et violents sous le coup d’un arrêté d’expulsion mais pas encore expulsés, ou de repris de justice prématurément libérés de prison, à cause du laxisme ambiant.

    • En Allemagne depuis des années c’est pareil. A la télé des policiers du matin au soir, la presse défend #TINA / Merkel, la violence et la souffrance vendent. Pour se divertir il n’y a presque plus que la revue satirique Titanic et quelques jeunes comédiens qui refusent de suivre le courant stand up comedy .

      Pendant une période je lisais Boingboing quand j’avais besoin de trucs intelligents, positifs et gais. C’est terminé, ils se sont politiesés et rapportent de plus en plus de choses déprimantes . Pas étonnant vu ce qu’il arrive aux #USA.

      A nous de lancer des revues intelligentes avec du contenu postif, amusant et encourageant. Je suis pour un journal en ligne et imprimé qui prend comme thèmes les succès de lutte, les libérations, les arts et l’amour sous tous ses aspects.

      #presse #médias #idéologie #humour

    • Moi aussi j’ai le fil local avec une nouvelle de portée internationale à laquelle vous n’allez pas longtemps échapper

      Avant sa retraite, la directrice de L’Entrecôte va-t-elle livrer le secret de sa mythique sauce ?

      Je dirais non.