klaus++

Alle die mit uns auf Kaperfahrt fahren, müssen Männer mit Bärten sein. Jan und Hein und Klaas und Pit, die haben Bärte, die haben Bärte. Jan und Hein und Klaas und Pit, die haben Bärte, die fahren mit.

  • Ceci est un commentaire à propos de http://seenthis.net/messages/67474 de Mass Mardaspan

    L’histoire de l’écriture et de la publication de Value, Price and Profit témoignent autant de sa qualité internationaliste et européenne que son contenu :

    Vortrag, gehalten auf den Sitzungen des Generalrats der I. Internationale am 20. und 27. Juni 1865. Geschrieben Ende Mai bis 27. Juni 1865. Erstmals veröffentlicht von Marx’ Tochter Eleanor unter dem Titel „Value, price and profit“ mit einem Vorwort von Edward Aveling. Nach dem Manuskript des Vortrags. Aus dem Englischen.

    http://www.mlwerke.de/me/me16/me16_101.htm

    My small part in the preparation of this work has been reading the manuscript, making a few suggestions as to English forms of expression, dividing the work up into chapters and naming the chapters, and revising the proofs for press. All the rest, and by far the most important part, of the work has been done by her whose name appears on the title page. The present volume has already been translated into German.

    http://www.marxists.org/archive/marx/works/1865/value-price-profit/preface.htm

    Karl Marx s’était exilé en Angleterre à cause de la persécution dans son pays natal, qui souffrait sous les régimes autoritaires d’une cinquantaine de petits souverains locaux. Alors cette introduction dans l’analyse de l’économie capitaliste était à l’origine un discours en anglais. C’est seulement après la mort de Marx que Value, Price and Profit fut publié et traduit en d’autres langes dont le français et l’allemand.

    Chez Karl Marx le travail scientifique, son action pédagogique et ses interventions politiques étaient toujours destinés à avoir un impact direct sur le monde. Ainsi son disours devenu célèbre sous le titre Salaire, prix et profit était destiné à convaincre le sécretariat général de la I. Internationale d’adopter la position suivante :

    Firstly. A general rise in the rate of wages would result in a fall of the general rate of profit, but, broadly speaking, not affect the prices of commodities.

    Secondly. The general tendency of capitalist production is not to raise, but to sink the average standard of wages.

    Thirdly. Trades Unions work well as centers of resistance against the encroachments of capital. They fail partially from an injudicious use of their power. They fail generally from limiting themselves to a guerilla war against the effects of the existing system, instead of simultaneously trying to change it, instead of using their organized forces as a lever for the final emancipation of the working class that is to say the ultimate abolition of the wages system.

    http://www.marxists.org/archive/marx/works/1865/value-price-profit/ch03.htm#c14

    J’ai trouvé cette version française du texte : http://marxists.org/francais/marx/works/1865/06/km18650626.htm
    Sous cette adresse on trouve une version commentée de textes de Marx sur le même sujet : http://acjj.be/IMG/pdf/MAM_fascicule9.pdf
    #Marx #Engels #europe #socialisme

    • Très beau texte en effet, mais se méfier de la vision « historiciste » dont il témoigne, et de façon plus générale de ces textes de circonstance, militants, à la vision de l’histoire un peu trop déterministe et nécessaire : du capitalisme et de lui seul naîtra nécessairement le communisme, en gros.

      Le Capital, c’est 1867.

      Et dans les 10 dernières années de sa vie (il meurt en 1883), Marx lit beaucoup de choses sur les sociétés non occidentales, et découvrent dans des formes pré-capitalistes d’autres routes possibles vers un communisme au demeurant indéterminé dans ses formes politiques. Cf. à ce sujet le bouquin récemment paru de Dardot et Laval
      http://sophiapol.hypotheses.org/7512
      http://www.gallimard.fr/media/couv_mini/A12264.jpg

    • L’intérêt de « Lohn, Preis und Profit » ne consiste pas dans la déscription de voies vers le socialisme/communisme mais dans sa déscription concise des mécanismes économiques. Pour en résumer l’idée centrale (je ne suis pas économiste, qu’on m’explique mieux si je me trompe) on pourrait dire que c’est uniquement le travail humain qui est source de valeur.

      Il paraît qu’il y a d’autres définitions de la valeur qui font intervenir des éléments allant jusqu’à la force de dieu. Toute réflexion économique et politique sérieuse est forcément le résultat de ses vérités de base, et je ne connais pas d’autre texte fondamental de Marx et Engels qui soit aussi bref et simple à comprendre.

      C’est un texte qu’il faudrait donner à lire à chaque élève de troisième pour l’initier à une pensée précise sur l’économie.

    • Oui, mais on ne s’en préoccupe plus, les prophéties marxistes ou autres ont toutes fait leur peuves - négatives - et comme dirait l’autre d’abord comme tragédie, comme farce à répétition par la suite.