Rezo

Le portail des copains

  • Écologie, individualisme et course au bonheur | Interstices
    https://radiodragon.org/les-emissions/interstice?d=2018-05-16

    Nous avons découvert le livre d’Aude Vidal lors d’un arpentage organisé en sa présence par Béchamelle à la médiathèque de Mens. Ce néologisme « égologie » dénonce comment l’individualisme et le libéralisme imprègnent une grande partie des alternatives écologiques. C’est la fable du petit colibri qui, face au feu de forêt, « fait sa part » en versant quelques gouttes d’eau. Le sentiment de « faire sa part » à travers des actions concrètes et positives nous mène souvent à à fuir la conflictualité et à nous dédouaner des dominations (de classe, de genre…) que nous reproduisons au sein même de ces actions. Il devient malvenu de broyer du noir et de ressentir de la colère face au désastre : il reviendrait à chacun-e de faire un travail sur soi et d’être responsable de son bien-être ! Une lecture vivifiante pour être (...)

    https://www.mixcloud.com/interstices/egologie

    • Non, ça s’appelle de l’éducation populaire, et c’est une méthode classique dans le monde entier, et absolument excellente pour lire un gros bouquin compliqué à plusieurs et notamment pour des personnes qui ne l’auraient jamais lu toutes seules. On lit chacun notre morceau pendant un temps donné (par ex pour Caliban on avait 50p chacun environ) et ensuite on restitue chacun notre partie, ce qu’on en a compris, dans l’ordre du livre.
      http://upbordeaux.fr/Arpentages

    • Huhu, tu devrais te renseigner un peu sur l’éducation populaire (la vraie, pas celle verticale à la Onfray, celle de Paulo Freire, Augusto Boal…). Vraiment l’arpentage c’est une des méthodes de base de l’éduc pop, qui date des universités populaires ouvrières du 19ème sicèle en Europe, pour s’auto-éduquer à plusieurs en lisant des livres gros et/ou complexes qu’en milieu populaire et avec un capital culturel moins élevé on aurait jamais lu tout seul.