• Pendant que le milieu du #podcast professionnel se gargarise de #monétisation (comprendre : #publicité et autres #contenus_sponsorisés), les #radios_associatives se voient couper leurs #subventions d’une façon qui les fragilise de plus en plus. Ça ressemble fort à la promotion d’un certain « modèle de société ».

    « Vers l’effondrement des radios associatives ? »
    https://www.lalettre.pro/Vers-l-effondrement-des-radios-associatives_a16436.html

    La table ronde d’ouverture du 24e congrès annuel de la Confédération Nationale des Radios Associatives a donné le ton. Celui d’une profonde inquiétude sur l’avenir. Pas à moyen ou long terme mais à très court terme. Les financements se font rares et les dossiers de demandes seraient techniquement élaborés pour, de plus en plus souvent, freiner l’engouement des dirigeants bénévoles.

    En lien, ce débat organisé prochainement par #Radio_Campus_Paris
    http://www.radiocampus.fr/2018/05/15/debat-sur-le-role-des-radios-associatives-a-lassemblee-nationale/13027

    NOUS SOMMES AUSSI LE SERVICE PUBLIC ou comment réfléchir à ce que pourrait être un #service_public_radiophonique élargi aux initiatives de la société civile. JEUDI 7 JUIN 2018 salle Colbert de l’Assemblée nationale : Radio campus France joue à la démocratie et organise avec le soutien de Céline Calvez (députée LREM, Hauts de Seine) un débat sur le rôle des radios associatives, les médias de proximité en pleine réforme de l’audiovisuel public. Imaginons exploiter la porosité entre les missions de service public radiophonique et le tiers-secteur associatif. L’objectif : faire réfléchir et travailler ensemble des acteurs médiatiques mais pas seulement vous l’aurez bien compris.

    #radios_libres

    • Voilà qui va en ce sens encore plus explicitement : « Wings : quand les #podcasts deviennent des #startups »
      https://lesmoissonoresblog.wordpress.com/2018/05/25/wings-quand-les-podcasts-deviennent-des-startups

      Devant une assemblée majoritairement féminine au bar parisien la Recyclerie, Lauren Bastide et Julien Neuville ont présenté jeudi soir Wings, le nouveau projet de #Nouvelles_Écoutes. Avec 500.000 écoutes mensuelles (selon les chiffres présentés), le studio veut aider les créateurs et créatrices de podcasts à se faire connaître et à se professionnaliser. Plusieurs axes de développement prometteurs sont proposés : la programmation, la réalisation sonore, la production, la croissance d’audience, le #marketing et la monétisation.

      S’il existait déjà des formations pour apprendre à être podcasteurs comme proposé par Louie Media, le projet Wings s’inspire plutôt des “accélérateurs” de startups. Dans ce cadre les entrepreneurs sont encadrés par des “mentors” pour développer leur projet déjà existant, et grandir en compétences et en notoriété. Cette envie de Nouvelles Écoutes d’aider à la production ne sort pas de nulle part, le studio a déjà aidé des podcasts comme Parti Pris sur le vote blanc et le récent Commencer sur une création d’entreprise.

      Si la « révolution » du podcast fait tant d’émules (indépendamment des programmes réellement intéressants qui sortent ici ou là) c’est qu’elle recouvre, plus pragmatiquement, une #libéralisation de la production sonore, jusqu’ici portée principalement par #Radio_France, les radios associatives et des productrices et producteurs indépendants (elles et eux-mêmes réunis en association ou sous un autre statut). L’ubérisation de l’audio est en marche pour une partie du milieu podcastique - une partie seulement, car il reste un gros socle d’amateurs et amatrices qui ne se placent pas dans cette logique le moins du monde.