Reka

géographe cartographe information designer - rêveur utopiste et partageur de savoirs

  • DIDAGEO, le blog de la didactique de la géographie : Quelles sont les références épistémologiques des candidats au CAPES d’histoire-géo ?
    http://didageo.blogspot.com/2018/09/geographes-et-geographies-au-capes.html

    C’est #marrant mais surtout pour les géographes

    Quelles sont les références épistémologiques des candidats au CAPES d’histoire-géo ?

    Une étude à partir de l’épreuve d’Analyse de Situation Professionnelle en géographie (session 2018).

    « Participer à un jury d’un concours de recrutement d’enseignants est un moment riche en rencontres, en recul sur ses pratiques et riche en enseignements sur les connaissances mobilisées par les candidats face à des connaissances attendues par le jury lors de l’épreuve de géographie d’Analyse de Situation Professionnelle (ASP). »

    Benoît Bunnik, qui a participé au jury du CAPES 2018, s’est livré à un exercice intéressant : collecter tous les noms de géographes cités par les candidats dans son jury oral d’ASP ainsi que ceux qui apparaissaient dans les sujets proposés dans les dossiers (documents D et E). Sans prétendre construire une épistémologie complète des savoirs géographiques mobilisés dans ce concours d’enseignement (il faudrait pour cela aborder non seulement les auteurs, mais également les notions et les cadres de référence des candidats), l’auteur parvient à mettre en évidence un décalage entre les références attendues du jury et celles qui sont réellement mobilisées par les candidats. Les références de ces derniers sont souvent plus classiques et plus datées, même si on voit apparaître quelques noms de géographes très contemporains :