ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Pas convaincu (ni amusé) par les boutiques « parodiques » de la boutique officielle de l’Élysée. Je crois que ça passe à côté du sujet, et que c’est même contre-productif.

    Le « scandale » central de la boutique de l’Élysée, je ne trouve pas que ce sont les produits eux-mêmes, le côté un peu ringard d’un Président transformé en support-publicitaire, le financement d’on ne sait trop quoi par un commerce un peu niais… Parce que tout ça, en gros, je pense que ça fait partie de la raison d’être de cette boutique.

    La logique de la boutique, c’est exactement ceci : Accident de poussette, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, juillet 2018)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2018/07/RIMBERT/58806

    Mais, alors qu’une prudence instinctive le retenait jusque-là d’entrer dans les détails, Laine dévoile soudain la vision du monde idéal qu’il partage avec le président de la République : « Vous donnez un coup de main sur un déménagement, vous donnez un petit cours, vous accompagnez une personne âgée, eh bien, de zéro à 500 euros par mois, vous n’aurez ni taxes ni impôts. C’est pour vous ! C’est dans votre poche ! », plaide-t-il en plongeant un regard extatique dans la moquette du studio, avant de planter le clou de sa démonstration : « Vous avez un vélo, ou une poussette. Acheter une poussette, ça coûte cher ! [Il grimace de douleur.] Et, entre deux enfants, eh bien vous ne savez pas quoi en faire. Louez-la. Louez-la ! Et le revenu que vous allez obtenir, c’est que pour vous ! » [

    Du coup, ricaner de l’aspect un peu minable d’une boutique en ligne de l’Élysée, c’est passer à côté du fait que c’est justement cet aspect « décomplexé » qui est important : tu vois, même le Président il fait la pub pour sa montre, donc toi aussi, tu peux te sortir les doigts du cul et te faire un poignon de dingue en louant ta vieille poussette.

    C’est la start-up nation individuelle, l’idéal final de l’überisation pour tous. Le Président, il est pas ringard : il montre l’exemple-tu-vois.

    Et du coup, monter une « contre-boutique » avec des parodies de l’Élysée, hé ben c’est très exactement ce qu’on attend de toi : te décomplexer, trouver un créneau qu’il est porteur-coco, et monter une boutique en ligne. (« Et le revenu que tu vas obtenir, c’est que pour toi ! »)