Rezo

Le portail des copains

  • Survivre dans les ruines (numériques) du capitalisme | Calimaq
    https://scinfolex.com/2018/11/06/survivre-dans-les-ruines-numeriques-du-capitalisme

    Hier, on a appris que la plateforme de partage de photographies Flickr va changer son modèle économique de manière assez brutale. Alors qu’elle offrait jusqu’à présent un téraoctet de stockage gratuitement à ses utilisateurs, elle resteindra à partir de janvier prochain les comptes de base à 1000 photographies, limite au-delà de laquelle il faudra souscrire à son offre payante. Pour appuyer cette annonce, Flickr prévient aussi qu’à compter du mois de février, les photographies surnuméraires seront supprimées sur les comptes dépassant ce seuil, en commençant par les plus anciennes. Source : : : S.I.Lex : :

    • Amies et amis - Vous me faites peur, essayons de ne rien faire qui puisse mettre en danger cet outil merveilleux qu’est Seenthis. S’il y a un risque, je préfèrerai qu’on en discute pour trouvr des solutions concrète pour que seenthis vive, et vie bien. Je vous ai déjà dit que je suis techniquement et codement totalement analphabète, mais je peux sans doute aider sur d’autres aspect, payer une part pour couvrir les frais nécessaires, pour ne citer que deux exemples.

      Je sais qu’il y a une discusion ouverte sur cette question que nous reprenons de temps en temps...

    • Je vous laisse tergiverser sur l’existence de seenthis.

      Juste pour dire que ce ne sont pas les ruines du capitalisme qui modifient Flik’r, c’est tout simplement le modèle économique de base avec chronologiquement toujours 3 étapes :
      – ouvrir une plateforme de service gratuite
      – ferrer un nombre conséquent d’utilisateurices
      – réduire les droits d’accès et s’enrichir en rendant payant

      Conséquences pour l’utilisateurice : perdre tout le travail fait.

      C’est pas pour rien qu’un jour il y a eu des personnes intelligentes qui ont émis l’idée d’un web indépendant :) Perso, je me suis toujours méfiée de flick’r, j’ai compris que je suis une inadaptée aux injonctions de « vivre avec son temps » et je le revendique. Car c’est le temps du conformisme au capitalisme, pas de ces ruines. Et seuls les inadapté·es peuvent améliorer les choses, les autres ont de la merde dans les yeux car ils aiment toutes ces saloperies de plateformes qui leur bouffent leur liberté et leur cerveau.