Pierre Coutil

de celles et ceux qui marchent avec… (enfin qu’essayent).

  • Programmes : la consultation fantoche de JM Blanquer (Lucien Marboeuf, L’instit’humeurs)
    https://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2018/11/10/programmes-la-consultation-fantoche-de-jm-blanquer.html

    Il y a par ailleurs quelque chose de particulièrement frappant, dans ces repères : l’extrême rigidité qui sous-tend l’organisation des apprentissages. […] Cette rigidité interdit de fait le travail concerté à l’intérieur d’un cycle en fonction des besoins des élèves, elle ne permet plus, par exemple, aux élèves qui ont du mal à entrer dans la lecture de poursuivre leur apprentissage en CE1 (on prédit un retour massif aux redoublements).
    Mais l’encadrement strict de l’organisation des apprentissages va encore plus loin. A de multiples reprises, les repères annuels se muent en repères périodiques.
    […]
    Quiconque a enseigné sait à quel point tout ceci n’a pas de sens : d’un quartier à l’autre, d’une école à l’autre, d’une classe à l’autre (on n’ose même plus dire d’un maitre à l’autre, d’une méthode à l’autre, dans l’école de JM Blanquer il n’y a qu’une méthode, qu’une façon de faire, qu’un maitre unique dupliqué à l’infini et exécutant des consignes dictées par le ministère) et surtout d’un enfant à l’autre, les besoins varient et nécessitent une réponse adaptée, personnalisée. De tels repères, imposant de façon autoritaire une avancée jalonnée à l’extrême, font fi non seulement de la liberté pédagogique mais, ce qui est autrement plus grave, de la diversité des profils d’élèves présents dans les classes de ce pays. Tant mieux pour les élèves qui suivent, tant pis pour les autres. Marche ou crève.

    #éducation #école #réforme_programmes #workforce_survey #liberté_pédagogique #progression_élèves