• https://lareleveetlapeste.fr/il-suffit-que-35-dune-population-soit-mobilisee-pour-quune-lutte-n
    Il suffirait de mobiliser 3,5% d’une population pour qu’une résistance non violente ait gain de cause
    L’une est chercheuse en violence politique et résistance citoyenne, l’autre est une experte des mouvements de désobéissance civile. Erica Chenoweth et Maria J. Stephan ont étudié les mouvements civils de lutte violente et non-violente depuis 1900 partout dans le monde (Why Civil Resistance Works : The Strategic Logic of Nonviolent Conflict, Columbia U. Pr-2011)

    Dans son exposé #Ted (The success of nonviolent civil resistance : at TEDxBoulder) Erica Chenoweth est assez convaincante quant aux succès des actions non violentes
    https://www.youtube.com/watch?v=YJSehRlU34w

    #non-violence

    ne veut pas dire inaction : boycotter, faucher les chaises d’une banque, bloquer un sommet pétrolier, actions locales en fonction des besoins d’un territoire, actions décentralisées… c’est bien d’un passage à l’action dont il s’agit. Récemment, en Arménie, un soulèvement citoyen pacifiste contre la corruption a réussi à détrôner un leader politique qui se maintenait au pouvoir depuis 10 ans, là où une manifestation plus violente avait été sévèrement réprimée par la police en 2008, faisant une dizaine de morts.