• 32 millions d’euros pour financer le chômage technique lié aux « Gilets jaunes »
    https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KCN1P00J8/32-millions-d-euros-pour-financer-le-chomage-technique-lie-aux-gilets-jaun

    Près de 58.000 salariés ont été mis au « chômage technique » du fait des manifestations des « Gilets jaune », a déclaré dimanche la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, qui a débloqué 32 millions d’euros pour financer les indemnisations.

    Plus de 90% des salariés concernés travaillent dans des PME, principalement dans les secteurs du commerce, de la construction, de l’industrie et de l’artisanat, a ajouté la ministre qui s’est dite très « inquiète » par l’ampleur du phénomène.

    « C’est quatre millions d’heures de travail potentiellement perdues », a-t-elle ajouté sur BFMTV au lendemain d’une huitième journée de manifestations de « Gilets jaunes ». « Aujourd’hui, c’est clair qu’un certain nombre d’entreprises et donc d’emplois sont menacés. »

    Le chômage technique permet aux salariés qui connaissent une réduction de leur temps de travail de toucher une indemnité d’activité partielle versée par l’employeur. Celui-ci reçoit en contrepartie une allocation cofinancée par l’Etat et l’Unédic.

    Selon le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, le mouvement des « Gilets jaunes », qui a débuté le 17 novembre dernier et s’est poursuivi depuis tous les samedis, a coûté « chèr à l’économie française ». L’Insee estime son impact à 0,1 point son impact sur le produit intérieur brut (PIB) pour le dernier trimestre de 2018.