• Le boxeur de gendarmes attendra son procès en prison
    Reuters – par Emmanuel Jarry – 10 janvier 2019
    https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1P40F4-OFRTP
    https://s3.reutersmedia.net/resources/r/?m=02&d=20190110&t=2&i=1344068650&w=1200&r=LYNXNPEF090A7-OFRTP

    PARIS (Reuters) - L’ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, qui s’en est violemment pris samedi à deux gendarmes lors d’une manifestation des “Gilets jaunes” à Paris, a obtenu mercredi le renvoi de son procès pour préparer sa défense mais l’attendra en prison.

    Il était entendu en comparution immédiate pour violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique ayant notamment entraîné une incapacité temporaire de travail (ITT) supérieure à huit jours. Pour de tels faits, la peine maximale encourue est de cinq à sept ans de prison.

    Le tribunal correctionnel a renvoyé son procès au 13 février mais rejeté les demandes de supplément d’information ou renvoi à l’instruction formulées par ses avocats, qui souhaitaient que les actes du boxeur soient replacés dans leur “contexte”.

    Le tribunal a également décidé de le placer sous mandat de dépôt, synonyme de placement immédiat en détention, alors que les avocats plaidaient pour un simple contrôle judiciaire.

    La présidente du tribunal a invoqué, pour justifier cette décision, son soutien aux “Gilets jaunes” depuis le début du mouvement et son “manque de maîtrise de lui-même” laissant selon elle craindre de nouveaux actes de violence, ainsi que le risque qu’il ne se présente pas au tribunal le 13 février. (...)

    #GiletsJaunes #Manifestation #ViolencesPolicières #Répression #Dettinger