• Washington a discrètement déclassé l’UE de son statut protocolaire
    https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/washington-a-discretement-declasse-l-ue-de-son-statut-protocolaire-803461.

    L’UE se penche sur les « possibles implications » d’un changement de protocole diplomatique américain. Le statut de l’ambassadeur européen a dégringolé au rang de celui d’une organisation internationale, derrière tous les ambassadeurs d’Etat. Un article de notre partenaire Euractiv.

    La radio allemande Deutsche Welle a épinglé une dégradation du statut diplomatique de la délégation de l’Union européenne aux États-Unis. Dans l’ordre de préséance du corps diplomatiquedu département d’État américain, David O’Sullivan, qui dirige la délégation de l’UE, n’apparait qu’après tous les ambassadeurs nationaux, qui sont quant à eux classés en fonction de la date de présentation de leur lettre de créance. En tant que représentant d’une « organisation internationale », il se retrouve donc au même rang que l’ambassadeur de l’Union africaine à Washington, Arikana Chihombori Quao.

    Lors des funérailles de l’ancien président George H.W. Bush, David O’Sullivan n’a donc pas été appelé dans l’ordre chronologique habituel, sur un pied d’égalité avec les ambassadeurs nationaux, mais à la toute fin. Sans le changement protocolaire, il aurait fait partie des 20 ou 30 premiers ambassadeurs (sur plus de 150 représentants étrangers), étant donné qu’il est en poste à Washington depuis 2014.
    […]
    Maja Kocijančič [porte parole de la Haute-représentante de l’UE pour les affaires étrangères, Federica Mogherini] n’a pas voulu discuter de possibles représailles européennes. L’UE avait été élevée au même rang que les États dans le protocole sous l’impulsion de Barack Obama, en 2016. L’administration Trump est donc retournée à l’ordre plus ancien, qui place les représentants d’organisation internationale après les ambassadeurs. « Vous savez comme moi que l’UE est bien une organisation internationale », a-t-elle commenté.