• N’en avoir qu’une – Binge Audio
    https://www.binge.audio/nen-avoir-quune

    Stéphane Beaumont apprend à 34 ans qu’il souffre d’un cancer du testicule. Son pronostic vital n’est pas engagé mais il doit être opéré. Quinze ans plus tard, il est engagé au sein de l’association Movember, la première ONG mondiale entièrement dédiée aux maladies masculines, qui milite pour faire de la prévention auprès des hommes de tous âges et faire progresser la recherche.

    Si le cancer du testicule se soigne facilement, celui de la prostate tue plus de 9000 hommes chaque année en France. Pourquoi les cancers masculins – cancer du testicule et de la prostate – sont-ils tabous ? Comment apprendre à en parler à ses proches ?

    –— J’ai pas encore écouté mais à titre de comparaison les cancers du seins tuent chaque année 12000 femmes en France, les cancer du col de l’uterus à tué 1 092 femmes en 2015, cancer des ovaires fait 3500 mortes par an.
    Le cancer du testicule cause 83 décès en 2017.

    En français le nom de l’ablation d’un testicule se dit "orchidectomie". Du grec ancien ὄρχις, orkhis (« testicule ») et ectomie.
    et là je découvre que l’orchidée tien son nom des testicules : (milieu du XVIIIe siècle) Du latin orchis, du grec ancien ὄρχις, órkhis (« testicule ») d’après la forme des racines tuberculeuses de l’orchidée.
    https://fr.wiktionary.org/wiki/orchid%C3%A9e