• Polémique sur l’état du réseau de gaz parisien
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/polemique-sur-l-etat-du-reseau-de-gaz-parisien-803664.html


    Crédits : Benoit Tessier

    Qualifiant d’accident d’assez exceptionnel par sa gravité et son ampleur, la violente explosion survenue samedi 12 janvier rue de Trévise (Paris 9e), dont le bilan s’élève ce dimanche à quatre décès, le directeur exécutif de GRDF a déclaré dimanche que sa cause exacte n’est pas identifiée à ce stade.

    Il est « trop tôt pour identifier la cause de cet accident », a indiqué à l’AFP Christian Buffet, directeur exécutif de GRDF, précisant que le groupe se tenait à la disposition des enquêteurs afin qu’un tel drame « ne puisse pas se reproduire ». Il s’agit d’un « accident assez exceptionnel, le plus grave et avec la plus grande ampleur depuis plus de dix ans », a-t-il poursuivi.

    GRDF, gestionnaire du réseau de distribution du gaz en France, et notamment des 1.938 kilomètres de réseau à Paris où il compte 500.000 clients, s’était par ailleurs inscrit en faux face aux déclarations d’Alexandre Vesperini, élu divers droite du VIe arrondissement de Paris. Celui-ci avait en effet estimé dans un entretien au Parisien dimanche, que le réseau de gaz de la capitale était « dans un état catastrophique » et de « vétusté avancé », constituant un « véritable boulet meurtrier. »

    50 millions d’euros investis chaque année pour entretenir le réseau
    En réponse à ces accusation, GRDF a publié un communiqué précisant « Le réseau de gaz parisien fait l’objet d’une surveillance permanente et d’un contrôle rigoureux » se traduisant par « plus de 50 millions d’euros investis annuellement et 40 km de réseaux renouvelés chaque année dans Paris pour assurer son exploitation dans des conditions de sécurité optimales ».