Davduf

Livres linéaires, documentaires interactifs, police partout, punk rock, #Linux, #webdoc, #nouvelles_narrations et filatures. Dernier opus : « New Moon » http://davduf.net/new-moon

  • Aux JT, les violences policières n’existent pas - Par Juliette Gramaglia | Arrêt sur images
    https://www.arretsurimages.net/articles/aux-jt-les-violences-policieres-nexistent-pas
    https://api.arretsurimages.net/api/public/media/retraites-frappes/action/show?format=thumbnail&t=2019-01-14T20:31:12+01:00

    PLUS DE 90 BLESSÉs graves mais deux sujets de jt

    “Violences policières”, le mot est donc enfin lâché. Mais pourquoi si tard, huit semaines après le début du mouvement ? Et pourquoi, là encore, Andrieux ? “Le choix de traiter des violences du commandant Andrieux s’appuie sur l’existence d’une vidéo et d’éléments très étayés : des témoignages de sa hiérarchie, de collègues et de l’intéressé”, explique France 2, contactée par Arrêt sur images ; pourtant, de nombreux autres cas sont largement documentés dans la presse écrite ou via Twitter. Mais le cas d’Andrieux fait surtout figure d’exception. Depuis le 17 novembre, et la première manifestation des Gilets jaunes, les JT de 20 heures de TF1 et France 2 n’ont pas été prolixes sur la question, alors que "Libération "a recensé plus de 90 blessés graves par les forces de l’ordre (dont beaucoup suite à un tir de flashball). Nos recherches dans les 20 heures des deux chaînes n’ont pas permis de retrouver un seul sujet spécifiquement dédié - avant, donc, l’affaire Andrieux. Seule l’émission Envoyé Spécial a consacré un numéro aux violences policières le 13 décembre, se fondant notamment sur le travail du journaliste indépendant David Dufresne, qui recense sur Twitter, depuis plusieurs semaines, les blessures des manifestants causées par des violences policières.

    #Maintien_de_L'ordre