• La crise au Yémen force les familles à recourir à des mesures désespérées pour survivre | Oxfam International
    https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2019-02-25/au-yemen-des-parents-desesperes-sont-contraints-de-marier

    Le conflit qui touche le Yémen, la hausse des prix des aliments et la chute des revenus poussent la population à prendre des mesures désespérées pour lutter contre la faim, comme l’a souligné Oxfam aujourd’hui. Cette mise en garde se produit alors même que les pays riches se réunissent à Genève en vue de s’engager à apporter leur aide face à la crise humanitaire au Yémen, qui a poussé près de dix millions de personnes au bord de la famine. En effet, depuis l’escalade du conflit en 2015, les prix des aliments au Yémen ont grimpé en flèche tandis que les revenus des ménages se sont effondrés. Par conséquent, des denrées de base sont désormais hors de portée d’une grande partie de la population.

    Oxfam a rencontré plusieurs familles dans le gouvernorat d’Amran, au nord du pays. Affamées et délaissées après avoir été contraintes d’abandonner leur foyer, elles se sont vues obligées de marier leurs filles (dans un cas, la fillette n’avait que trois ans) pour pouvoir acheter des vivres et trouver un abri afin de sauver le reste de la famille. Bien que le mariage précoce soit une pratique de longue date au Yémen, il est révoltant de constater que des filles sont mariées à un si jeune âge en désespoir de cause pour se procurer de la nourriture.