• Action(naires)/Réaction(naires) :

    Notes sur La Société ingouvernable de Grégoire Chamayou
    Par Mathieu Triclot

    https://www.jefklak.org/actionnaires-reactionnaires

    Contrairement à sa dépolitisante condamnation médiatique et policière, la joyeuse mise à feu et à sac de « la plus belle avenue du monde » par une rue jaune de rage samedi dernier a été un message clair aux maîtres (de la fin) du monde. Pas simplement adressé gouvernement actuel de l’entreprise-France, mais aussi aux multinationales, ces gouvernements privés qui tentent encore de faire croire que leurs décisions répondent à une raison économique par delà le bien et le mal, par delà le politique. Dans La Société ingouvernable (La Fabrique, 2018), Grégoire Chamayou décrypte cette soi-disant raison économique en relisant les écrits et controverses des théoriciens du management et autres militants de l’économie ; il propose à ses lecteurs et lectrices une boîte à outil pour mieux appréhender les formes contemporaines du pouvoir. Mathieu Triclot nous en livre une recension placée sous le signe de l’amitié philosophique : pas de regard expert, mais une lecture critique d’un ouvrage qui cogne et enrage.

    • Cette nuit je lisais un bouquin sur le colonialisme et j’ai été frappée par le rapprochement entre l’économie coloniale et le degré de néolibéralisme actuel : dénigrement de la chair à travail, prédation, contrepartie inexistante, répression. C’est en bonne voie.