• «Gilets jaunes»: Des hôpitaux fichent-ils les manifestants blessés venus aux urgences?
    https://www.20minutes.fr/societe/2479227-20190322-gilets-jaunes-hopitaux-fichent-manifestants-blesses-venus

    Ce médecin urgentiste cite notamment un antécédent remarqué, mis en place un mois après le début de la mobilisation des « gilets jaunes » : « Lors de la manifestation du 8 décembre, du fait des risques potentiels, le SIVIC a été activé. C’est une procédure prévue en cas d’attentat ou d’évènement grave comme un accident d’avion, qui permet de répondre aux proches demandant des nouvelles des victimes. Le milieu urgentiste s’en était ému puisque ces données sont accessibles par le ministère de l’Intérieur, et il avait obtenu un recul [de la Direction générale de la santé] : depuis, il n’a plus été utilisé. »
    « Je ne demanderai jamais aux soignants de ficher les malades qui arrivent »

    Début février, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’était défendue de toute dérive sur Europe 1 : « Je ne demanderai jamais aux soignants de ficher les malades qui arrivent. Un médecin qui soigne un malade, et notamment un urgentiste, y va pour une blessure. Il va connaître sa blessure mais ne va pas identifier si c’est un membre des forces de l’ordre, un “gilet jaune”, ou même un passant qui a couru et s’est blessé. Et heureusement ! »